Wall Street lestée à l'ouverture par des résultats décevants

Wall Street lestée à l'ouverture par des résultats décevants
Wall Street ouvre en baisse

AFP, publié le jeudi 03 mai 2018 à 16h39

Wall Street a entamé la séance en baisse jeudi, fragilisée par les résultats décevants de quelques vedettes de la cote, dont Tesla, et les incertitudes autour des relations commerciales avec la Chine.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,85% vers 14H15 GMT, à 23.721,03 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,49%, à 7.065,85 points.

L'indice élargi S&P 500 abandonnait 0,69% à 2.617,40 points.

Ignorant les bonnes nouvelles comme les chiffres trimestriels robustes d'Apple et faisant preuve d'un peu de fébrilité face à la montée des taux d'intérêt, la Bourse de New York avait terminé déjà dans le rouge mercredi: le Dow Jones avait cédé 0,71% et le Nasdaq 0,42%. 

Jeudi le marché réagissait aux résultats ou prévisions décevantes des groupes considérés comme des valeurs montantes comme Tesla (-6,16%) et Spotify (-9,96%) ou des sociétés plus traditionnelles comme l'assureur AIG (-8,40%).

Le fabricant de voitures électriques a notamment réitéré mercredi sa promesse d'accélérer d'ici fin juin la production du Model 3, mais continue à dépenser beaucoup d'argent, ce qui pourrait le contraindre à s'endetter à nouveau pour financer ses opérations.

Les indicateurs du jour étaient pour leur part en demi-teinte, entre une hausse de la productivité au premier trimestre un peu moins forte que prévu, une légère progression des inscriptions hebdomadaires au chômage et une réduction du déficit commercial des Etats-Unis grâce à des exportations record. 

Les investisseurs surveillaient à cet égard les discussions en cours à Pékin entre les autorités chinoises et une délégation américaine de très haut niveau sur les relations commerciales entre les deux pays. 

De façon plus générale, le marché est actuellement ébranlé par "la crainte de voir les résultats du premier trimestre représenter un pic, la hausse des taux d'intérêt, un ralentissement de la croissance, et les problématiques autour du commerce international", remarque Patrick O'Hare de Briefing. 

- Combes à la tête de Sprint -

Mais le principal facteur de la fragilité du marché des actions en ce moment est selon lui "le comportement même des investisseurs" qui semblent avoir "une tendance persistante à vendre dès que les indices se renforcent un peu et à manquer de conviction pour acheter quand ils redescendent". 

Sur le marché obligataire, les taux directeurs se détendaient: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,947%, contre 2,966% mercredi soir, et celui à 30 ans à 3,119%, contre 3,146% à la précédente clôture.

Parmi les autres valeurs du jour, le fonds d'investissement KKR montait de 3,61% après avoir annoncé changer de statut juridique pour adopter celui d'une société, ce qui lui fera payer plus d'impôts mais lui permettra d'attirer davantage d'investisseurs.

L'opérateur de téléphonie mobile Sprint cédait 0,06% au lendemain de la diffusion de ses résultats et de l'annonce de la nomination à sa tête de l'ancien directeur général du groupe de télécoms et médias Altice, Michel Combes.

Le géant de la chimie DowDupont, qui a annoncé des résultats supérieurs aux attentes pour le premier trimestre mais a aussi souligné la baisse des ventes dans sa division agriculture, reculait de 0,35%.

New York Times reculait de 2,61%. Le quotidien a gagné, en net, 139.000 abonnés en ligne durant les trois premiers mois de 2018. Mais les revenus tirés de la publicité ont baissé. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.