Wall Street monte à l'ouverture, encouragée par des résultats solides

Wall Street monte à l'ouverture, encouragée par des résultats solides
Le New York Stock Exchange à New York, le 8 mai 2020

AFP, publié le mercredi 20 mai 2020 à 16h35

La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, soutenue par les résultats trimestriels meilleurs que prévu de plusieurs enseignes américaines de la grande distribution.

Vers 14H15 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average montait de 1,66% à 24.605,94 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 1,91% à 9.360,97 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, s'appréciait de 1,76% à 2.974,48 points.

Wall Street avait fini dans le rouge mardi, accentuant ses pertes en fin de séance, lors d'une journée marquée par les auditions du patron de la Fed et du secrétaire au Trésor devant le Sénat américain: le Dow Jones avait cédé 1,50% et le Nasdaq 0,54%.

Mercredi, les investisseurs accueillaient de manière positive les résultats de Lowe's, dont le titre montait de 1,08%.

Le spécialiste du bricolage et de la jardinerie Lowe's a publié des chiffres supérieurs aux attentes, faisant notamment part d'un bond de ses ventes à magasin comparable de plus de 11% alors que les analystes s'attendaient à une progression de 3,3%.

La chaîne de grands magasins Target a aussi fait mieux que prévu, profitant notamment d'une forte hausse de ses ventes en ligne avec la pandémie de Covid-19. Son action reculait toutefois de 1,07%.

- Minutes -

Les acteurs du marché prendront par ailleurs connaissance en début d'après-midi des minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed, fin avril.

La Banque centrale américaine avait alors maintenu ses taux directeurs dans une fourchette de 0% à 0,25% après les avoir brutalement abaissé en mars.

Le patron de la Fed, Jerome Powell, a été entendu mardi devant le Sénat américain, lors d'une audition où s'est également exprimé le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

M. Powell a une nouvelle fois affirmé que des aides supplémentaires pourraient s'avérer nécessaires et que la Fed était prête à agir davantage pour atténuer les dégâts économiques du coronavirus.

"Les acteurs du marché semblent optimistes sur le fait que la reprise économique va s'accélérer à mesure que les entreprises font redémarrer leur activité", notent les analystes de Wells Fargo, qui rappellent néanmoins que les inquiétudes sur une seconde vague de la pandémie restent élevées.

Parmi les autres valeurs du jour, le constructeur de motos Harley-Davidson, qui rouvre progressivement ses usines en Amérique du Nord, grimpait de 6,75%. 

Johnson & Johnson montait de 0,35%. Le groupe américain a annoncé mardi soir qu'il allait cesser de vendre aux Etats-Unis et au Canada sa poudre pour bébés à base de talc, dont les ventes avaient déjà reculé en raison de l'évolution des habitudes et d'une méfiance vis-à-vis du produit.

Des milliers de plaintes accusant le produit de contenir de l'amiante et de provoquer des cancers ont été déposées ces dernières années. Johnson & Johnson a été condamnés à plusieurs reprises.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait, s'établissant à 0,7127% contre 0,6882% mardi soir.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.