Wall Street ouvre en baisse après des résultats en demi-teinte

Wall Street ouvre en baisse après des résultats en demi-teinte
Wall Street digérait vendredi une nouvelle salve de résultats d'entreprises contrastée.

AFP, publié le vendredi 26 avril 2019 à 16h21

Wall Street reculait à l'ouverture vendredi, digérant une nouvelle salve de résultats d'entreprises contrastée et l'annonce d'une croissance bien plus forte que prévu au premier trimestre aux Etats-Unis.

Vers 14h15 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,20% à 26.408,15 points. 

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 0,47% à 8.080,35 points. 

L'indice élargi S&P 500 cédait pour sa part 0,19%, à 2.920,74 points.

La Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé jeudi, le plongeon du fabricant de post-it et rubans adhésifs 3M pesant sur le Dow Jones (-0,51%) tandis que le Nasdaq (+0,21%) avait grimpé à un nouveau record grâce à l'envolée des stars de la technologie Microsoft et Facebook.

Vendredi, la parade des résultats continuait avec des réactions mitigées en fonction des résultats. 

Le géant des micro-processeurs Intel, qui a abaissé jeudi sa prévision de chiffre d'affaires annuel, était notamment sévèrement sanctionné, son titre perdant 9,49%.

Du côté des majors pétrolières, ExxonMobil reculait de 2,74% après avoir vu son bénéfice net divisé par près de deux au premier trimestre tandis que Chevron (-0,46%) a imputé ses résultats mitigés à des prix du pétrole plus bas par rapport à l'an dernier. 

Le géant du commerce en ligne Amazon s'appréciait pour sa part de 0,41% après avoir fait doubler son bénéfice net à 3,6 milliards de dollars au premier trimestre. 

Le constructeur de voitures Ford bondissait de son côté de 9,89% après l'annonce de résultats trimestriels meilleurs que prévu, marqués par un retour aux bénéfices en Europe. Le groupe a aussi indiqué faire l'objet d'une enquête pénale du ministère américain de la Justice (DoJ) sur les émissions polluantes réelles de ses voitures.

"On observe des réactions spécifiques à chaque entreprise mais pas de tendance généralisée autre que l'idée que les bonnes nouvelles ont sans doute déjà été intégrées dans les prix du marché et que les mauvaises nouvelles ne sont sans doute que temporaires", a commenté Patrick O'Hare de Briefing. "Du coup on a un marché qui fait du surplace."

- Mattel s'envole -

L'annonce d'un bond du Produit intérieur brut de 3,2% aux Etats-Unis au premier trimestre, soit bien plus que prévu par les analystes, n'a pas suffi à raviver l'enthousiasme des courtiers.

"Le rapport sur la croissance renforce surtout l'idée d'une situation idéale pour le marché, entre une croissance solide et l'absence de pressions inflationnistes", a relevé M. O'Hare.

Parmi les autres résultats du jour, le groupe de produits d'hygiène et ménagers Colgate-Palmolive montait de 2,39% après avoir dévoilé des résultats un peu meilleurs que prévu au premier trimestre en dépit d'un impact négatif important du dollar fort.

American Airlines, qui a abaissé vendredi sa prévision de bénéfice pour 2019 en raison de l'immobilisation au sol du Boeing 737 MAX à travers le monde, reculait de 2,63%.

Mattel, fabricant de l'emblématique poupée Barbie et des petites voitures Hot Wheels, s'envolait de 9,93% après avoir fait part de résultats trimestriels meilleurs que prévu principalement grâce à une réduction de ses coûts.

Tesla perdait 1,90%. Le constructeur de véhicules électriques a échoué une deuxième fois à parvenir à temps à un règlement de son différend avec l'autorité américaine des marchés financiers concernant les accusations d'outrage contre son patron Elon Musk. Les deux parties ont demandé un nouveau délai de quelques jours à la justice.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt à 10 ans sur la dette américaine reculait à 2,499% contre 2,533% jeudi à la clôture.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.