Wall Street ouvre en forte hausse, GameStop bat de l'aile

Wall Street ouvre en forte hausse, GameStop bat de l'aile
La Bourse de New York était en nette progression mardi en début de séance, espérant enchaîner une deuxième hausse consécutive dans un marché où la fièvre spéculative autour de titres comme GameStop semblait se tarir

AFP, publié le mardi 02 février 2021 à 16h14

La Bourse de New York était en nette progression mardi en début de séance, espérant enchaîner une deuxième hausse consécutive dans un marché où la fièvre spéculative autour de titres comme GameStop semblait se tarir.

Vers 15H05 GMT, l'indice des valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average, montait de 1,57% à 30.687,66 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 1,01% à 13.538,31 points et l'indice élargi S&P 500 prenait 1,34% à 3.825,29 points.

Wall Street avait fini dans le vert lundi, rebondissant après ses pires pertes hebdomadaires depuis octobre.

Déstabilisée par une rébellion de petits porteurs contre les grands fonds d'investissement et l'envolée de certains titres spéculatifs, la Bourse semblait peu à peu retrouver ses esprits.

Emblème de cette fronde, menée notamment par des utilisateurs d'un populaire forum du site communautaire Reddit, l'action des magasins de jeux vidéo GameStop s'effondrait de 46%. Celle des salles de cinémas AMC plongeait de 40%.

L'argent, qui avait attiré en début de semaine l'attention de nombreux internautes, voyait son cours reculer de plus de 7% alors que l'once du métal gris avait atteint lundi son plus haut en huit ans.

Preuve du calme retrouvé sur la place new-yorkaise, l'indice VIX, parfois surnommé "indice de la peur" et mesurant la volatilité à Wall Street, baissait de près de 12%.

Selon JJ Kinahan de TD Ameritrade, "les espoirs d'un plan de soutien (de l'économie américaine, ndlr) et un tableau globalement positif des résultats d'entreprise pourraient injecter une dose d'optimisme et aider les investisseurs à mettre les folles séances de la semaine dernière derrière eux."

Les géants technologiques et boursiers Amazon et Alphabet (Google, YouTube) feront part de leur bilan de santé trimestriel après la clôture de la Bourse mardi.

Avant l'ouverture, la major pétrolière ExxonMobil a fait part de la plus lourde perte annuelle de son histoire en 2020, chiffrée à 22,4 milliards de dollars. Le groupe a toutefois été rentable au quatrième trimestre dernier et voyait son action monter de 1,94%.

Pfizer reculait (-2,91%), pénalisé par le recul de son bénéfice net annuel, qui a chuté de 41%. Le groupe pharmaceutique a toutefois dit prévoir des recettes de 15 milliards de dollars grâce aux ventes de son vaccin contre le coronavirus, une somme qui pourrait même augmenter si le laboratoire signe des contrats supplémentaires.

Parmi les autres valeurs du jour, la plateforme de réservations de voitures avec chauffeur et de repas à domicile Uber grimpait de près de 9% après avoir confirmé l'acquisition du service de livraison d'alcool Drizly pour 1,1 milliard de dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.