Wall Street ouvre en hausse à la veille de l'élection présidentielle américaine

Wall Street ouvre en hausse à la veille de l'élection présidentielle américaine
Des passants devant le New York Stock Exchange (NYSE) dans le sud de Manhattan (New York), le 5 octobre 2020

AFP, publié le lundi 02 novembre 2020 à 16h10

La Bourse de New York évoluait en forte hausse lundi en début de séance, à la veille de l'élection présidentielle américaine et après la pire semaine pour Wall Street depuis mars.

Vers 13H50 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, montait de 1,22% à 26.824,17 points.

Le Nasdaq, indice à forte coloration technologique de la place new-yorkaise, avançait de 1,23% à 11.045,63 points et l'indice élargi S&P 500 de 1,22% à 3.309,82 points.

La Bourse de New York avait conclu vendredi sa plus lourde chute hebdomadaire et mensuelle depuis mars, préoccupée par la résurgence du virus et les tensions liées au scrutin présidentiel.

Sur la semaine, le Dow Jones avait perdu 6,5%, le Nasdaq avait lâché 5,5% et le S&P avait reculé de 5,6%.

"Nous abordons une semaine marathon qui inclut une élection présidentielle, une réunion de la Réserve fédérale (mercredi et jeudi, ndlr), le dernier aperçu d'un marché du travail frappé par le coronavirus (vendredi, ndlr) et une autre salve de résultats trimestriels", décrit Art Hogan de National Holdings.

Pour l'expert, tous ces facteurs "ont le potentiel pour agiter les marchés, l'événement principal se déroulant mardi, lorsque les Américains vont décider s'ils réélisent le président Donald Trump ou soutiennent le démocrate Joe Biden."

L'ancien vice-président de Barack Obama devance M. Trump dans les sondages nationaux, mais les résultats pourraient être très serrés dans plusieurs Etats clefs et certains analystes doutent qu'un vainqueur soit annoncé dès mardi soir, ce qui pourrait ajouter de l'incertitude sur les places financières.

Selon JJ Kinahan de TD Ameritrade, "le marché est semblable à un bâton sauteur en rebondissant lundi matin après sa pire semaine depuis mars."

"Cet enthousiasme soudain à la veille de l'élection pourrait refléter le sentiment que, quel que soit le vainqueur, l'une de ses premières mesures sera probablement de faire de grosses dépenses pour un plan de relance, pour les infrastructures ou pour tout ce qui pourrait aider l'économie", ajoute l'expert.

Parmi les valeurs du jour, le groupe de cosmétiques américain Estée Lauder (+4,84%) grimpait après avoir agréablement surpris les marchés lundi, en annonçant des résultats meilleurs qu'attendu au premier trimestre de son exercice décalé grâce à une hausse des ventes de produits de soins de la peau.

Dunkin' Brands (+6,33%), qui chapeaute les chaînes de donuts et cafés Dunkin' et de glaces Baskin-Robbins, progressait après l'annonce vendredi soir de son rachat pour 8,8 milliards de dollars par Inspire Brands. 

Le spécialiste des produits ménagers Clorox (+5,01%) s'appréciait après la publication lundi de résultats meilleurs que prévu, dopés par la hausse de ses ventes pendant les périodes de confinement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.