Wall Street ouvre en hausse, toujours confiante sur la reprise économique

Wall Street ouvre en hausse, toujours confiante sur la reprise économique
Le New York Stock Exchange à New York, le 26 mai 2020

AFP, publié le mercredi 17 juin 2020 à 16h26

La Bourse de New York progressait mercredi peu après l'ouverture, le marché continuant de se montrer optimiste sur le redémarrage de l'économie américaine.

Vers 14H10 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average grappillait 0,01% à 26.293,62 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,44% à 9.939,08 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 0,05% à 3.26,20 points.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, s'établissant à 0,7397% contre 0,7528% mardi soir.

Wall Street avait fini dans le vert mardi, portée par la hausse record des ventes au détail en mai aux Etats-Unis et par plusieurs nouvelles positives sur les fronts économique et sanitaire: le Dow Jones avait pris 2,04% et le Nasdaq était monté de 1,75%.

"Les acteurs du marché ont peu de raisons de croire que le marché va faire autre chose que de continuer à monter, même s'il pourrait y avoir quelques trous d'air en cours de route", décrit Patrick O'Hare de Briefing.

La place new-yorkaise reste sur trois séances consécutives de hausse, soutenue par des données économiques rassurantes, la perspective de nouvelles mesures de soutien du gouvernement et de la Réserve fédérale ainsi que des développements positifs dans la recherche d'un traitement contre le coronavirus.

Signe du rebond espéré pour la première économie mondiale, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis sont reparties à la hausse en mai (+4,3%), selon les données du département du Commerce publiées mercredi.

Elles restent toutefois bien en-deçà de leur niveau d'avant la crise du coronavirus.

Les investisseurs suivront également mercredi le deuxième jour de l'audition du patron de la Réserve fédérale, Jerome Powell, face à des élus américains.

Mardi, M. Powell avait estimé que la vigueur de la reprise américaine était incertaine même si les Etats-Unis se remettaient de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. 

- Aunt Jemima va disparaître -

Au rang des valeurs, Oracle reculait de 4,07%. Le groupe spécialisé dans les logiciels à destination des entreprises a fait part d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes, indiquant que la pandémie avait conduit certains de ses clients à différer leurs dépenses.

La compagnie aérienne Southwest Airlines baissait de 0,82% après avoir annoncé mercredi qu'elle continuerait de laisser les sièges du milieu vides sur ses vols au moins jusqu'au 30 septembre.

L'entreprise a également fait parvenir jeudi un document au gendarme boursier américain, la SEC, prévoyant que ses revenus d'exploitation baisseraient de 70% à 75% au mois de juin.

Le croisiériste Norwegian Cruise Line chutait de 7,78% après avoir annoncé la suspension de la plupart de ses voyages jusqu'à la fin de septembre. Ses concurrents Royal Caribbean (-7,84%) et Carnival (-7,50%) étaient également en recul.

PepsiCo montait de 0,89%. Sa filiale Quaker Oats a annoncé que la fameuse Aunt Jemima, une femme noire emblématique qui orne les bouteilles de sirop d'érable et de mélange pour pancakes de la marque, perpétuait "des stéréotypes raciaux" et allait disparaître d'ici la fin de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.