Wall Street ouvre en ordre dispersé après le retour de Trump à la Maison Blanche

Wall Street ouvre en ordre dispersé après le retour de Trump à la Maison Blanche
Un passant devant le New york Stock Exchange(NYSE) à Manhattan (New York), le 5 octobre 2020

AFP, publié le mardi 06 octobre 2020 à 16h17

Wall Street évoluait en ordre dispersé mardi au lendemain du retour du président Donald Trump à la Maison Blanche après son hospitalisation suite à sa contamination au Covid-19.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average montait de 0,10% à 28.176,75 points vers 13H55 GMT. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, cédait 0,43% à 11.283,62 points. 

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,20% à 3.401,89 points. 

La Bourse new-yorkaise avait progressé lundi, rassurée sur l'état de santé du président américain et espérant des avancées dans les négociations sur de nouvelles mesures d'aide économique pour les Américains: le Dow Jones avait grimpé de 1,63% et le Nasdaq de 1,80%.

Sorti de l'hôpital lundi soir, M. Trump a défendu une nouvelle fois sa gestion critiquée de la pandémie tout en annonçant son intention de reprendre "bientôt" la campagne pour sa réélection. A peine revenu à la Maison Blanche, il s'est montré au balcon et a ostensiblement ôté son masque.

Son médecin, Sean Conley, a cependant prévenu que le président américain, qui aura été hospitalisé trois jours, n'est "peut-être pas encore complètement tiré d'affaire".

Pour Patrick O'Hare de Briefing, le marché est plutôt rasséréné par l'avance prise ces derniers jours par le candidat démocrate Joe Biden sur M. Trump dans la plupart des sondages nationaux pour l'élection présidentielle du 3 novembre.

Cette perspective réduit la possibilité d'une contestation des résultats que beaucoup de spécialistes redoutent.

"Ce sentiment n'est toutefois en aucun cas définitif, car tout le monde sait que le seul sondage qui compte est celui qui a lieu le jour du scrutin", prévient M. O'Hare.

Les acteurs du marché scrutaient également la poursuite des discussions entre la présidente démocrate de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, et le Secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, autour d'un nouveau paquet d'aide budgétaire. Ces discussions stagnent depuis des semaines.

Ils suivront également en fin de matinée le discours du président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, lors d'une conférence sur l'économie.

Au rang des indicateurs, le déficit commercial américain s'est de nouveau creusé en août, augmentant de 5,9% par rapport à juillet, en raison d'une hausse plus forte des importations que des exportations, selon les données du département du Commerce publiées mardi.

Parmi les valeurs du jour, la compagnie aérienne américaine Southwest, qui a appelé ses employés syndiqués à accepter des baisses de salaires pour éviter des mises au chômage technique et licenciements jusque fin 2021, montait de 0,48%.

Le laboratoire allemand Biontech, associé à l'Américain Pfizer (-0,20%) pour le développement d'un candidat vaccin contre le Covid-19, grimpait de plus de 8%. L'alliance germano-américaine a annoncé mardi avoir soumis ses essais à l'approbation de l'Agence européenne du médicament.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.