Wall Street peine à conforter son rebond

Wall Street peine à conforter son rebond
A Wall Street, le Dow Jones évolue en légère hausse

AFP, publié le mardi 03 avril 2018 à 16h34

La Bourse de New York, qui a ouvert mardi nettement dans le vert, ne parvenait pas à conforter son rebond peu après le début de la séance: le Dow Jones progressait de 0,29% mais le Nasdaq cédait 0,13%.

Vers 14H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average prenait 69,22 points à 23.713,41 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 8,61 points à 6.861,51 points.

L'indice élargi S&P 500 était quasi stable (+0,01%) à 2.582,19 points.

Victimes de la chute de quelques stars de la technologie et de la crainte de tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses grands partenaires, les indices de Wall Street avaient terminé en net repli lundi, le Dow Jones (-1,90%), le Nasdaq (-2,74%) et le S&P 500 (-2,23%) clôturant tous les trois sous leur niveau de début d'année.

Le S&P 500 avait aussi clôturé pour la première fois depuis juin 2016 sous la barre technique importante de sa moyenne des 200 derniers jours. 

Les chiffres sur les ventes mensuelles de voitures représentaient mardi le seul indicateur majeur. 

Le premier constructeur automobile américain General Motors (GM) a indiqué que les siennes avaient augmenté de 16% sur un an, faisant grimper son titre de 2,43%. 

Le fabricant de voitures électriques Tesla parvenait de son côté à se ressaisir (+1,31%), les chiffres sur son rythme de production (+40% au premier trimestre) semblant rassurer les investisseurs.

- Arrivée de Spotify -

Les investisseurs surveillaient aussi de près l'évolution des actions du secteur technologique. 

Particulièrement malmené lundi à la suite d'une nouvelle attaque sur Twitter du président Donald Trump, le géant du commerce en ligne Amazon cédait encore 0,18% après avoir débuté la séance en hausse.

Apple (-0,52%), Twitter (-0,31%), Alphabet (-0,82%) et Facebook (-2,20%) s'inscrivaient dans son sillage. Parmi les grands noms du secteur, seul Netflix (+0,63%) parvenait à se maintenir dans le positif.

La séance devait aussi être marquée par l'arrivée du suédois Spotify, numéro un mondial de la musique en streaming, sur le New York Stock Exchange sous le symbole "SPOT". L'entreprise n'émet pas de nouveaux titres à cette occasion mais permet à ses actionnaires actuels de vendre leur participation. 

Le groupe 21st Century Fox, qui souhaite monter à 100% du bouquet de télévision britannique Sky, reculait de 0,58%. L'entreprise de la famille Murdoch a proposé de céder Sky News à Disney (+0,05%), afin d'obtenir le feu vert des autorités britanniques de la concurrence, inquiètes d'une mainmise du géant américain sur un pan trop important du secteur de l'information.

Le géant pharmaceutique Pfizer, qui a annoncé mardi son intention de céder un programme d'immunothérapies innovantes dans le cancer à la biotech Allogene, prenait 0,20%.

Dans le même secteur Celgene, qui a annoncé le départ avec effet immédiat de son directeur opérationnel Scott Smith un an après son arrivée à ce poste sans en préciser la raison, perdait 2,33%. 

Le marché obligataire se tendait: le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis montait à 2,762% contre 2,730% à la précédente clôture et celui à 30 ans à 2,995% contre 2,962%.

Nyse

Nasdaq

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.