Wall Street plonge à l'ouverture, rattrapée par le pessimisme

Wall Street plonge à l'ouverture, rattrapée par le pessimisme
Le New York Stock Exchange à New York, le 30 avril 2020

AFP, publié le jeudi 11 juin 2020 à 16h13

La Bourse de New York chutait jeudi en début de séance, les inquiétudes économiques et sanitaires semblant gagner du terrain auprès des investisseurs.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones, indice vedette de Wall Street, tombait de 3,04% à 26.170,32 points

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 2,34% à 9.786,34 points. 

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises cotées à New York, reculait de 2,71% à 3.103,62 points.

Wall Street avait terminé sans direction mercredi alors que la banque centrale américaine (Fed) était restée prudente sur la situation économique, prévoyant de laisser les taux d'intérêt près de zéro jusqu'en 2022: le Nasdaq avait pris 0,67% et fini à un record, tandis que le Dow Jones avait cédé 1,04%.

"Ca devait arriver", assure Patrick O'Hare de Briefing au sujet du repli du début de séance de jeudi, qui s'explique, selon lui, par deux facteurs principaux.

"D'abord, il y a les inquiétudes sur la croissance économique après les prévisions de la Fed de maintenir ses taux proches de 0% jusqu'en 2022 et ensuite, les inquiétudes sur une remontée des cas de coronavirus et des hospitalisations dans les Etats ayant rouvert leur économie en premier", détaille l'expert.

Si ces appréhensions ne sont pas nouvelles, le marché les a largement ignorées depuis la fin mars, entamant une remontée spectaculaire et quasi-ininterrompue.

De nombreux analystes avaient alors alerté sur une surchauffe boursière, prédisant tôt ou tard un déclin des grands indices new-yorkais.

"Ce que nous observons aujourd'hui est une journée emprunte de sobriété", résume M. O'Hare. 

"Le plus intéressant va être ce qui se passe en cours de séance. Va-t-il y avoir une ruée vers sur le marché actions en raison des prix qui baissent ou va-t-on rester dans une situation de faiblesse toute la journée ?", s'interroge l'expert.

Au rang des indicateurs de jeudi, Le nombre de nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis a continué de baisser, à 1,542 million de personnes, selon les chiffres du département du Travail.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait nettement, à 0,6706% contre 0,7263% mercredi à la clôture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.