Wall Street, rassurée sur les tensions commerciales, ouvre en hausse

Wall Street, rassurée sur les tensions commerciales, ouvre en hausse
La Bourse de New York monte à l'ouverture, les craintes de voir les Etats-Unis et la Chine durcir leur guerre commerciale s'apaisent

AFP, publié le jeudi 05 avril 2018 à 16h36

La Bourse de New York montait à l'ouverture jeudi alors que les craintes de voir les Etats-Unis et la Chine durcir leur guerre commerciale continuaient à s'apaiser: le Dow Jones prenait 0,90% et le Nasdaq 0,61%.

Vers 14H15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average prenait 217,73 points, à 24.482,03 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique s'appréciait de 42,69 points, à 7.084,79 points.

L'indice élargi S&P 500 gagnait 0,59%, ou 15,66 points, à 2.660,35 points.

Après un mouvement de frayeur en début de séance déclenché par la peur d'un d'embrasement des sanctions entre les deux pays, Wall Street avait été mercredi rassérénée par l'espoir de l'ouverture de négociations: le Dow Jones avait terminé en hausse de 0,96%, le Nasdaq de 1,45% et le S&P 500 de 1,16%.

Les trois principaux indices de Wall Street avaient pourtant ouvert en baisse de près de 2%.

"Cette capacité des actions à rebondir après un important repli" alimente encore jeudi "l'élan du marché et la bonne disposition des investisseurs", estime Patrick O'Hare, de Briefing. 

La Bourse de New York reléguait aussi au second plan la crainte d'une véritable guerre commerciale aux conséquences potentiellement négatives pour la Chine et les Etats-Unis après l'annonce mardi et mercredi de nouveaux droits de douane sur toute une série de produits. 

"Dans la mesure où il n'y a pas de calendrier pour les mettre vraiment en oeuvre et que des responsables des deux pays ont souligné leur intention de mener des négociations, il y a encore de la place pour un assouplissement de ces mesures", remarque Karl Healing, de LBBW. 

"Toutes les nouvelles autour des tensions commerciales sont désormais moins susceptibles de créer des risques pour le marché des actions et pour l'économie, au moins pour le mois d'avril", estime-t-il. 

Le nouveau conseiller économique à la Maison Blanche, Larry Kudlow, a d'ailleurs affirmé jeudi sur Fox Business que l'administration souhaite "lever les barrières, y compris les barrières commerciales" et s'est montré optimiste sur les discussions avec la Chine.

- Accord sur l'Aléna -

Autre nouvelle sur le front des relations commerciales: le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a estimé jeudi qu'il existait une "grande possibilité" que le Canada, les Etats-Unis et le Mexique puissent s'entendre dans les prochains jours sur les grandes lignes d'un Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) renégocié.

Les indices étaient aussi aidés par la progression de certaines valeurs stars de la technologie, un secteur fortement chahuté ces dernières semaines. 

Facebook en particulier montait de 3,13% au lendemain d'une nouvelle intervention de son patron, Mark Zuckerberg, engagé dans une contre-offensive politique et médiatique pour convaincre les utilisateurs que le site a pris conscience de sa responsabilité après le scandale autour de la fuite de données personnelles d'utilisateurs.

Amazon montait de 1,81%, Alphabet, la maison mère de Google, de 0,86%, Netflix de 3,64% et Apple de 1,31%.

Autre secteur en forme: l'énergie. Dans le sillage d'une hausse des cours du pétrole, Chevron s'appréciait de 2,04%, ExxonMobil de 1,46% et ConocoPhillips de 1,99%.

Dans le secteur agro-alimentaire, le groupe JM Smucker reculait de 0,06% après l'annonce du rachat pour 1,7 milliard de dollars du fabricant de nourriture pour animaux Ainsworth Pet Nutrition.

Le géant de l'agrochimie et des OGM Monsanto montait de 0,83% malgré des résultats trimestriels légèrement inférieurs aux attentes. La groupe a affirmé miser toujours sur l'obtention de toutes les autorisations nécessaires à sa fusion avec Bayer d'ici à fin juin.

Le marché obligataire se tendait: le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis montait à 2,825%, contre 2,803% mercredi soir, et celui à 30 ans à 3,067%, contre 3,036%.

Nyse

Nasdaq

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.