Wall Street rebondit à l'ouverture après trois jours de baisse

Wall Street rebondit à l'ouverture après trois jours de baisse
La façade du New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 23 mars 2021

AFP, publié le jeudi 13 mai 2021 à 15h57

La Bourse de New York repartait nettement de l'avant jeudi matin après trois clôtures dans le rouge depuis le début de la semaine, dans un marché s'inquiétant du rythme de l'inflation américaine.

La Bourse de New York repartait nettement de l'avant jeudi matin après trois clôtures dans le rouge depuis le début de la semaine, dans un marché s'inquiétant du rythme de l'inflation américaine.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average montait de 0,90% à 33.888,40 points.

Le Nasdaq s'appréciait de 0,89% à 13.147,66 points et l'indice élargi S&P 500 prenait 0,86% à 4.098,00 points.

Les grands indices new-yorkais restent sur trois baisses consécutives avec de lourdes pertes mardi et mercredi, notamment dans le secteur technologique.

"Le marché montre une certaine résilience face à la hausse plus forte que prévu des prix de gros et est sans doute soutenu par des chiffres d'inscriptions au chômage meilleurs que prévu", notent les analystes de Charles Schwab.

Les prix de vente des produits fabriqués aux Etats-Unis et des services fournis par des entreprises américaines ont connu en avril leur plus forte hausse sur un an depuis novembre 2010, en grimpant de 6,2%, selon l'indice PPI publié par le département du Travail.

La veille, l'indice CPI diffusé par le même ministère avait montré une hausse des prix à la consommation de 4,2% sur un an et de 0,6% sur un mois, dépassant les attentes du marché.

Sur le front de l'emploi, les inscriptions au chômage ont en revanche continué à reculer début mai aux Etats-Unis, grâce à la reprise économique entamée dans le pays, a annoncé le département du Travail.

Entre le 2 et le 8 mai, 473.000 nouvelles inscriptions au chômage ont été enregistrées, moins que les 510.000 attendues par les analystes.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, à 1,68% contre 1,70% mercredi soir.

Parmi les valeurs du jour, l'action d'Alibaba cotée à Wall Street reculait de 3,42%. Plombé par une amende record de Pékin pour entrave à la concurrence, le géant chinois du commerce en ligne a annoncé jeudi une perte trimestrielle de près d'un milliard d'euros.

Boeing prenait 2,90% après avoir été autorisé par le régulateur américain de l'aviation (FAA) à appliquer ses mesures pour réparer le problème électrique affectant plusieurs de ses appareils 737 MAX.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.