Wall Street rebondit nettement grâce à la Big Tech

Wall Street rebondit nettement grâce à la Big Tech
La statue "The Fearless Girl" face au New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 20 avril 2020

AFP, publié le mardi 22 septembre 2020 à 22h43

Wall Street a nettement rebondi mardi, mettant fin à plusieurs séances de repli, dans un marché rassuré par les bonnes performances des géants Amazon, Apple, Facebook et Alphabet.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average a gagné 0,52% à 27.288,04 points.

Le Nasdasq, à forte coloration technologique, a progressé de 1,71% à 10.963,64 points.

L'indice élargi S&P 500, qui restait sur quatre baisses consécutives, est monté de 1,05% à 3.315,57 points.

Après un début de séance timide, les grands indices ont accéléré dans l'après-midi, tirés par les géants technologiques américains, en particulier Amazon, dont l'action a grimpé de 5,69%.

"Les marchés étaient négatifs ces derniers jours avec cette inquiétude sur une deuxième vague (de contaminations au coronavirus, ndlr) en Europe", note Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services. 

"Dès qu'on parle de deuxième vague, on revient à la tech: tout ce qui est un peu décorrelé du Covid, c'est ce qui a commencé à rebondir à partir d'hier", poursuit l'expert.

De fait, les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), qui avaient tous abandonné près ou plus de 10% ces derniers jours, ont déjà refait une partie de leurs pertes.

Les investisseurs ont aussi suivi mardi les témoignages du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et du président de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell face à des élus de la Chambre des représentants.

M. Powell a notamment réitéré l'engagement de la Fed à soutenir l'économie américaine aussi longtemps que nécessaire. 

Il a aussi indiqué que la reprise serait "plus rapide" si les aides du gouvernement et les prêts aux entreprises de la Fed étaient versés simultanément.

Tesla a chuté de 5,60% avant sa très attendue "Journée de la batterie", qui doit avoir lieu juste après son assemblée générale annuelle débutant à 20H30 GMT.

Elon Musk, le fantasque patron du constructeur de véhicules électriques haut de gamme, a prévenu que les annonces concerneraient la production à long terme et qu'il ne visait pas une production de masse avant 2022. Mais il s'est gardé de divulguer davantage de détails.

L'action de Tiffany est montée de 0,92%. La justice américaine a fixé au 5 janvier la date du procès devant opposer le géant du luxe LVMH au joaillier, en suggérant aux deux parties de renouer le dialogue.

Début septembre, LVMH avait annoncé n'être "plus en mesure" de racheter "en l'état" Tiffany, dont les fiançailles avaient été annoncées fin 2019 pour un mariage à plus de 16 milliards de dollars.

Nike grimpait de près de 9% dans les échanges électroniques suivant la clôture après la publication de résultats meilleurs que prévu au premier trimestre 2021 de son exercice décalé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.