Wall Street sans direction après des indicateurs en demi-teinte

Wall Street sans direction après des indicateurs en demi-teinte
Le New York Stock Exchange à New York, le 26 mai 2020

AFP, publié le jeudi 18 juin 2020 à 16h21

Wall Street évoluait sans direction claire jeudi après la publication de plusieurs données aux Etats-Unis, offrant un tableau mitigé de la situation économique américaine.

Vers 134H50 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average baissait de 0,14% à 26.081,96 points. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,24% à 9.934,13 points.

L'indice élargi S&P 500 grappillait 0,02% à 3.113,97 points.

La Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé mercredi dans un marché tiraillé entre des signes de reprise économique aux Etats-Unis et les incertitudes sur l'avenir: le Dow Jones avait reculé de 0,65% tandis que le Nasdaq avait gagné 0,15%.

"L'humeur du marché aujourd'hui fait écho à celle de la séance de mercredi, où le Dow Jones et le S&P ont alterné entre gains et pertes, les investisseurs mettant en balance des indicateurs encourageants et les craintes liées à une hausse des contaminations au Covid-19", observent les analystes de Wells Fargo.

Une telle hausse, si elle se poursuit, pourrait "conduire à de nouvelles mesures de confinement ou à un ralentissement du redémarrage des dépenses de consommation", ajoutent-ils.

Les chiffres publiés jeudi matin ont révélé que le marché américain du travail était toujours à la peine malgré la reprise de l'activité et la réouverture de l'économie.

Les nouvelles demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis se sont en effet élevées à 1,5 million la semaine dernière, un nombre plus élevé que les prédictions des analystes (1,35 million), selon les chiffres du département du Travail.

En revanche, l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des Etats-Unis) est repassée dans le vert en juin grâce à la réouverture de l'économie, selon l'indice de l'antenne locale de la Banque centrale américaine (Fed).

"Pour résumer, les rapports de début juin suggèrent que la croissance économique est repartie, mais que l'emploi est à la traîne", souligne Chris Low de FHN Financial.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, s'établissant à 0,7002% contre 0,7389% mercredi soir.

- Kroger recule -

Au rang des valeurs, Kroger baissait de 3,84%. Le géant américain des supermarchés a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, avec une hausse de 57% de ses bénéfices, mais n'a pas revu à la hausse ses perspectives annuelles en raison de l'incertitude liée à la pandémie de Covid-19.

Carnival prenait 0,89%. Le croisiériste a pourtant fait part de pertes plus importantes que prévu lors de ses résultats préliminaires pour le deuxième trimestre et s'est dit "incapable de prédire quand ses activités pourraient redémarrer normalement."

Ses concurrents Norwegian Cruise Line (+3,08%) et Royal Caribbean (+3,53%) étaient également en hausse.

Hertz reculait de 4,50%. L'entreprise, qui s'est déclarée en faillite fin mai aux Etats-Unis et au Canada, a interrompu son projet de vendre des actions pour un total de 500 millions de dollars après une mise en garde du gendarme boursier américain. L'action de Hertz avait été suspendue plusieurs heures mercredi avant de redémarrer peu avant la clôture de Wall Street.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.