Wall Street sans direction claire avant Powell

Wall Street sans direction claire avant Powell
Des passants devant le New York Stock Exchange (NYSE) et une statue de George Washington à Wall Street (New York), le 23 mars 2021

AFP, publié le mardi 22 juin 2021 à 16h12

Wall Street évoluait en ordre dispersé mardi matin après une forte hausse la veille, se préparant à une audition parlementaire du président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, et de possibles messages sur de prochaines mesures de politique monétaire.

Wall Street évoluait en ordre dispersé mardi matin après une forte hausse la veille, se préparant à une audition parlementaire du président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, et de possibles messages sur de prochaines mesures de politique monétaire.

Vers 13H55 GMT, le Dow Jones lâchait 0,27% à 33.784,52 points. L'indice des valeurs vedettes de la Bourse new-yorkaise a connu lundi sa plus forte hausse depuis mars (+1,76%).

L'indice élargi S&P 500 abandonnait 0,09% à 4.221,17 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, grappillait 0,05% à 14.148,13 points.

"Le marché continue de se focaliser sur l'inflation et le calendrier que la Fed va se fixer pour commencer à ralentir ses rachats d'actifs mensuels", indiquent les experts de Charles Schwab.

A partir de 18H00 GMT, M. Powell s'exprimera devant une sous-commission de la Chambre des représentants au sujet de la réponse apportée par la Fed à la pandémie.

"Les remarques de M. Powell, diffusées hier après la fermeture de Wall Street, ne contenaient aucune révélation surprenante", explique Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Il continue de défendre l'idée que les pressions inflationnistes vont être temporaires, que l'activité économique s'est renforcée et qu'un ralentissement du rythme des vaccinations et de nouveaux variants du virus restent des risques pour les perspectives économiques."

Le marché suivait également avec attention la poursuite de la dégringolade du bitcoin, passé mardi sous les 30.000 dollars pour la première fois depuis fin janvier. 

La devise virtuelle souffre du serrage de vis du gouvernement chinois, qui cherche à réguler un marché décentralisé.

Coinbase, la plateforme d'échange de cryptomonnaies, reculait de 4,54% en début de séance.

Parmi les autres valeurs, le détaillant de jeux vidéo GameStop grimpait de 5,74% après avoir confirmé la finalisation de la vente de 5 millions d'actions ordinaires, ce qui lui a permis de lever environ 1,13 milliard de dollars.

MicroVision, qui développe une technologie de balayage laser, chutait de 10,12% après avoir annoncé mettre en vente "de temps à temps" des actions pour un montant pouvant s'élever jusqu'à 140 millions de dollars. 

Alphabet, la maison-mère de Google, cédait 0,26%. Bruxelles a annoncé l'ouverture d'une enquête contre Google pour des pratiques anticoncurrentielles dans les technologies d'affichage publicitaire en ligne, deux semaines après des sanctions contre le géant de l'internet en France.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait à 1,50%, contre 1,48% lundi soir.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.