Wall Street, scrutant les résultats des banques, hésite à l'ouverture

Wall Street, scrutant les résultats des banques, hésite à l'ouverture
Une passante devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 5 octobre 2020

AFP, publié le mardi 13 octobre 2020 à 16h24

La Bourse de New York évoluait proche de l'équilibre mardi, alors que plusieurs grandes banques américaines ont donné le coup d'envoi de la saison des résultats du troisième trimestre.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,14% à 28.796,69 points vers 14H05 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, grappillait 0,01% à 11.878,79 points.

L'indice élargi S&P 500 reculait de 0,12% à 3.529,84 points.

Wall Street avait débuté la semaine sur une bonne note, clôturant lundi en solide hausse, grâce aux grands noms de la tech dont Apple: le Dow Jones était monté de 0,88% et le Nasdaq avait bondi de 2,56%.

Grâce à la bonne santé de ses activités de courtage et à de moindres réserves pour couvrir d'éventuels défauts de paiement, JPMorgan Chase a affiché des résultats meilleurs que prévu entre juillet et septembre. Son titre, coté au Dow Jones, cédait toutefois 0,22% en début de séance.

Citigroup, qui a aussi fait part de résultats un peu meilleurs que prévu sur la période, baissait de 1,25%. 

Autre membre du Dow Jones, Johnson & Johnson perdait 1,44% en dépit de résultats supérieurs aux attentes au 3e trimestre, où le groupe a vu le chiffre d'affaires de sa division produits pharmaceutiques grimper de 5% en rythme annuel.

L'entreprise était surtout lestée par l'annonce de la suspension de son essai clinique d'un vaccin contre le Covid-19, l'un des participants étant tombé malade.

Le gestionnaire d'actifs BlackRock montait en revanche de 3,89%, dopé par l'embellie des marchés financiers au troisième trimestre, qui lui a permis de bénéficier d'un afflux de placements.

Delta lâchait 1,72% après avoir essuyé une lourde perte de 5,4 milliards de dollars au troisième trimestre, la compagnie étant affectée par le net ralentissement du trafic aérien mondial avec la pandémie.

Pour les entreprises du S&P 500, "les bénéfices par action au troisième trimestre devraient baisser de 20,7%", indique dans une note Tony Dwyer de Canaccord Genuity, citant des chiffres du groupe américain de données financières Refinitiv.

"Mais ils devraient être 'moins mauvais' que lors du deuxième trimestre où ils avaient chuté de 30,6% et devraient représenter le début de la reprise après le choc provoqué par la pandémie de Covid-19", poursuit l'expert.

Parmi les autres valeurs, Disney s'appréciait de 3,68% après avoir annoncé lundi une vaste réorganisation de ses divisions médias et divertissements afin de mettre l'accent sur ses plateformes de streaming Disney+, Hulu, ESPN+ et le futur service international Star.

Les titres d'Apple et d'Amazon étaient également observés de près par les acteurs du marché. 

La firme à la pomme (-1,13%) devrait annoncer mardi sa première gamme de smartphones équipés de la technologie 5G, les très attendus "iPhone 12" lors d'un événement marketing.

Amazon (+0,55%) lançait pour sa part son "Prime Day", qui permettra aux clients du site de vente en ligne de bénéficier de promotions sur de nombreux produits mardi et mercredi.

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.