Wall Street termine en léger repli après des records la veille

Wall Street termine en léger repli après des records la veille
Le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 23 mars 2021

AFP, publié le mardi 06 avril 2021 à 22h39

La Bourse de New York a conclu en léger repli mardi à l'issue d'une séance terne, après des records atteints la veille grâce aux bons chiffres de l'emploi américain et en attendant un rapport de la Fed mercredi.

La Bourse de New York a conclu en léger repli mardi à l'issue d'une séance terne, après des records atteints la veille grâce aux bons chiffres de l'emploi américain et en attendant un rapport de la Fed mercredi.

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones a conclu en baisse de 0,29% à 33.430,24 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique a lâché 0,05% à 13.698,38 points et le S&P 500 est tout juste redescendu de son record de la veille, lâchant 0,10% à 4.073,94 points.

Lundi, porté par les fortes créations d'emplois en mars aux Etats-Unis, l'indice Dow Jones avait gagné 1,13% pour atteindre un nouveau sommet, de même que le S&P 500 qui avait grimpé de 1,67%. Le Nasdaq, à forte concentration technologique, avait avancé de 1,67%.

"Les marchés ont semblé prendre une pause mardi alors que les investisseurs digéraient le rapport optimiste sur l'emploi et que les rendements sur les bons du Trésor étaient sous pression", ont affirmé les analystes de Schwab. 

Le taux obligataire de la dette américaine à 10 ans reculait nettement à 1,65% contre 1,70% la veille.

On a assisté "à des prises de profits et à une rotation alors que les titres bancaires et technologiques sont à la baisse", a pour sa part relevé Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

Le débat lancé par la secrétaire au Trésor américain Janet Yellen sur une réforme des impôts sur les sociétés, pour les augmenter aux Etats-Unis tout en prônant l'établissement d'un taux d'imposition minimum unique à l'échelle mondiale, expliquait aussi "un peu" le recul du marché, a par ailleurs indiqué l'analyste.

La journée a également été marquée par les nouvelles prévisions de croissance publiées par le Fonds Monétaire International (FMI) qui mise sur un retour plus fort que prévu de l'expansion mondiale, à +6% cette année, grâce notamment à la locomotive de l'économie américaine, dopée par les plans de relance.

Le FMI a aussi mis en garde mardi contre les prises de risques excessifs sur les marchés, qui alimentent une survalorisation des actifs.

Les investisseurs s'apprêtaient aussi à digérer les minutes de la dernière réunion de la Banque centrale américaine (Fed) qui seront publiées mercredi alors que les marchés s'interrogent sur encore combien de temps la Fed va-t-elle poursuivre ses achats de bons du Trésor pour soutenir une économie mise à genoux par la pandémie mais qui semble repartir fort.

Parmi les titres du jour, celui du fabricant de vaccin Moderna a gagné 2,79% alors que le président américain Joe Biden devait annoncer mardi l'ouverture de la vaccination contre le Covid-19 à tous les adultes à partir du 19 avril. 

Nasdaq

Vos réactions doivent respecter nos CGU.