Wall Street va de l'avant malgré le rejet par Trump du plan de soutien

Wall Street va de l'avant malgré le rejet par Trump du plan de soutien
Un signe "Wall Street" devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Manhattan (New York), le 9 décembre 2020

AFP, publié le mercredi 23 décembre 2020 à 16h07

La Bourse de New York semblait optimiste mercredi en début de séance en dépit des attaques du président américain Donald Trump contre des mesures de relance de l'économie adoptées par le Congrès en début de semaine.

Vers 14H55 GMT, l'indice des valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average, s'appréciait de 0,72% à 30.232,51 points.

L'indice élargi S&P 500, qui reste sur trois séances de baisse consécutives, montait de 0,48% à 3.704,78 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, abandonnait en revanche 0,15% à 12.789,17 points au lendemain d'un record.

Donald Trump a rejeté mardi soir le plan de quelque 900 milliards de dollars adopté la veille par les parlementaires démocrates et républicains après des mois de blocage, en le qualifiant de "honte" et en réclamant une augmentation du montant des chèques envoyés aux familles, actuellement d'un montant maximum de 600 dollars.

Le président sortant a demandé à ce que la loi soit amendée pour pouvoir la parapher.

"Le marché n'a pas été perturbé par le dernier rebondissement politique", note Patrick O'Hare de Briefing.com.

Les investisseurs étaient "heureux (toutes proportions gardées) avec l'accord de compromis. Si les chèques de soutien sont finalement augmentés à 2.000 dollars, cela rendrait simplement le marché plus heureux (toutes proportions gardées)", précise M. O'Hare.

Wall Street digérait aussi une salve d'indicateurs américains publiés mecredi matin.

Les inscriptions au chômage ont fortement baissé aux Etats-Unis la semaine dernière (-89.000 personnes) après deux semaines de hausse provoquée par les nouvelles restrictions pour contenir la vague d'infections par le Covid-19, selon les données du département du Travail.

Les revenus et dépenses des ménages ont eux reculé en novembre de 1,1%, soit plus qu'attendu, a annoncé le département du Commerce.

Par ailleurs, les ventes de maisons neuves ont connu une forte baisse (-11%) en novembre.

Parmi les valeurs du jour, Pfizer (+1,44%) s'appréciait. Les Etats-unis ont acheté 100 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire américain, en partenariat avec la biotech allemande BioNTech (-3,41%), pour livraison d'ici juillet, a annoncé mercredi le Pentagone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.