WhatsApp : les fonctionnalités finalement pas limitées en cas de refus des nouvelles règles

WhatsApp : les fonctionnalités finalement pas limitées en cas de refus des nouvelles règles
Whatsapp, Messenger, Facebook

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 01 juin 2021 à 17h38

La messagerie de Facebook a néanmoins précisé ne renoncer que "pour l'instant" à la limitation de ses services "pour ceux qui n'ont pas encore accepté la mise à jour"...

La messagerie de Facebook a néanmoins précisé ne renoncer que "pour l'instant" à la limitation de ses services "pour ceux qui n'ont pas encore accepté la mise à jour"...

WhatsApp change encore d'avis... Contrairement à ce qui avait été annoncé, refuser les nouvelles conditions d'utilisation de l'application de messagerie n'a finalement pas de conséquence. En effet, les fonctionnalités n'ont pas été limitées le 15 mai dernier chez les utilisateurs n'ayant pas accepté la nouvelle politique de confidentialité.

La filiale de Facebook avait initialement fixé cette date butoir pour accepter, ou non, les nouvelles règles, qui doivent permettre au réseau social de partager plus de données avec sa maison-mère et ses entités. Une décision qui avait pour rappel provoqué un tollé chez les utilisateurs.

Si cette marche arrière a été confirmée par les responsables de l'application dans un communiqué relayé par le site 'The Next Web', après "des discussions récentes avec diverses autorités publiques et des experts privés", ils précisent néanmoins ne pas vouloir faire de promesse pour le futur...

Que "pour l'instant"...

Les responsables soulignent ne renoncer que "pour l'instant" à la limitation des services de la messagerie "pour ceux qui n'ont pas encore accepté la mise à jour". Ils ont par ailleurs indiqué ne pas abandonner les démarches destinées à convaincre les utilisateurs de l'application de se plier aux nouvelles règles.

"Etant donné que la majorité des utilisateurs ayant vu la mise à jour l'ont accepté, nous continuerons d'afficher une notification dans WhatsApp fournissant plus d'informations sur la mise à jour et rappelant aux utilisateurs ne l'ayant pas encore fait de les passer en revue et les accepter. Il n'est pas prévu pour le moment que ces rappels soient persistants ou limitent les fonctionnalités de l'application", peut-on désormais lire dans la foire aux questions de WhatsApp.

Plusieurs pays s'opposent

Ce revirement intervient alors que des autorités de différents pays, dont l'Allemagne et l'Inde, se sont opposées aux nouvelles règles de WhatsApp. La Cnil allemande a interdit tout partage d'information entre les deux entités du groupe pour ses utilisateurs allemands pendant trois mois.

Mi-mai, 'RFI' rapportait que l'agence argentine de protection des données personnelles avait de son côté ordonné à la filiale argentine de WhatsApp de suspendre la mise à jour de la politique de confidentialité pour six mois, après l'ouverture d'une enquête sur les intentions de l'application de messagerie et de sa maison mère Facebook.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.