YouTube sanctionne à son tour Donald Trump

YouTube sanctionne à son tour Donald Trump©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 13 janvier 2021 à 10h46

La chaîne du président sortant, qui compte 2,78 millions d'abonnés, est désormais "suspendue de tout nouveau téléchargement de contenu pour au moins 7 jours"...

La chaîne du président sortant, qui compte 2,78 millions d'abonnés, est désormais "suspendue de tout nouveau téléchargement de contenu pour au moins 7 jours"...

Au tour de YouTube de suspendre la page de Donald Trump... Après Facebook, Twitter ou encore Snapchat, le service de vidéo, propriété de Google, a en effet bloqué la chaîne du président sortant après avoir supprimé une de ses vidéos pour incitation à la violence. La suspension a été décidée pour "au moins 7 jours".

"Compte tenu des inquiétudes à propos de l'actuel risque de violence, nous avons supprimé le nouveau contenu mis en ligne sur la chaîne de Donald J. Trump pour violation de nos politiques", a justifié la filiale d'Alphabet dans un communiqué.

Ainsi, la chaîne du chef de l'Etat, qui compte 2,78 millions d'abonnés, est désormais "suspendue de tout nouveau téléchargement de contenu pour au moins 7 jours", a précisé la plateforme de partage de vidéos, ajoutant avoir également désactiver les commentaires jusqu'à nouvel ordre.

L'appel des ONG

La vidéo qui a abouti à la suspension du compte présidentiel était est un clip de campagne, dans lequel Donald Trump quittait la Maison Blanche pour se rendre au Texas. Sous cette vidéo, de nombreux commentaires, essentiellement de partisans du président américain, semblaient croire à un appel à l'insurrection.

Mardi, une coalition d'ONG avait par ailleurs appelé la plateforme de vidéos de Google à supprimer la chaîne officielle du chef de l'Etat, tout en la menaçant de boycott publicitaire. "Une suspension minimale de 7 jours est une première étape importante et nécessaire de YouTube. Nous espérons qu'ils la rendront permanente", a réagi ce mercredi Jim Steyer, fondateur de l'association Common Sense Media et un des leaders du mouvement "Stop Hate For Profit", qui avait lancé un vaste boycott publicitaire de Facebook l'été dernier.

Suspension permanente sur Twitter

La semaine dernière, Facebook avait décidé de suspendre le compte du président sortant à la suite de la violente invasion du Capitole par des militants pro-Trump. Son compte Instagram a également été désactivé. Snapchat avait également annoncé une mesure de restriction au compte de Donald Trump, qui n'est plus en mesure de publier sur le réseau social.

De son côté, Twitter a suspendu "de façon permanente" le compte "@realDonaldTrump", considéré comme l'un de ses principaux canaux de communication et suivi par plus de 88 millions de personnes, en arguant d'un "risque d'une nouvelle incitation à la violence" suite à l'assaut sur le Capitole à Washington.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.