Zimbabwe : face aux réformes pénalisantes, le groupe Moti prêt à se séparer des parts de ses entreprises minières

Zimbabwe : face aux réformes pénalisantes, le groupe Moti prêt à se séparer des parts de ses entreprises minières

La Tribune, publié le lundi 16 avril 2018 à 13h33

Rien ne va plus pour la compagnie minière Moti au Zimbabwe. Le groupe envisage de céder des actions dans ses opérations minières de chrome, si l'Etat zimbabwéen persiste dans sa volonté d'obliger les entreprises à inscrire la majorité de leurs actions sur la bourse locale, au risque de perdre leurs droits miniers.

L'Etat zimbabwéen veut renforcer son contrôle sur les entreprises minières du pays en les contraignant à s'inscrire à la bourse du pays. La décision est décriée par la compagnie minière Moti qui annonce la possibilité de céder des actions, suite à l'application de la réforme.

Le projet de loi actuellement débattu dans le pays entre dans le cadre des réformes de l'administration du président Emmerson Mngangagwa visant à redresser l'économie du Zimbabwe qui

Lire la suite sur La Tribune

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.