Zones blanches: Philippe espère boucler les négociations "d'ici Noël"

Zones blanches: Philippe espère boucler les négociations "d'ici Noël"

Le Premier ministre à Cahors, dans le Lot, le 14 décembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 13h05

Edouard Philippe espère parvenir "d'ici Noël" à un accord avec les opérateurs de téléphonie mobile, avec qui l'Etat négocie des investissements pour améliorer la qualité de leur réseau, notamment en zone rurale.

"Ma responsabilité en tant que chef du gouvernement, c'est de m'assurer que 20 ans après l'invention du mobile, les Français disposent d'une couverture acceptable", a fait valoir le Premier ministre, qui présentait à Cahors (Lot) la stratégie de l'exécutif pour améliorer les couvertures internet et mobile en France.

"Nous avons donc engagé des discussions, qui se poursuivent, avec les opérateurs. J'espère que nous les conclurons d'ici Noël, ce serait un beau cadeau", a-t-il poursuivi, en présence notamment du patron d'Orange Stéphane Richard, dont le mandat arrive en échéance.

"Je sais que les opérateurs veulent faire preuve de responsabilité (...) j'ai bon espoir que cette discussion nous permettra d'aboutir à d'excellentes décisions", a encore ajouté M. Philippe. 

Selon une source proche des discussions interrogée par l'AFP, l'Etat a proposé un accord aux opérateurs : s'ils acceptent les plusieurs milliards d'euros d'investissements nécessaires pour effacer les "zones blanches", l'Etat renoncerait à une mise aux enchères de nouvelles fréquences prévue en 2021, possiblement très coûteuse pour les opérateurs. 

Selon cette source, l'Etat a donné jusqu'à Noël aux opérateurs pour accepter son offre, ce qui expliquerait l'allusion de M. Philippe.

"Nous souhaitons définir de nouvelles obligations de couverture mobile pour les opérateurs : les zones d'habitation, les principaux axes de transport, les zones touristiques ou celles qui recouvrent d'importantes activités économiques", a souligné le Premier ministre.

"Nous voulons généraliser la 4G", qui manque encore dans près de 10.000 des 36.000 communes et à 1 million de Français, a-t-il encore dit.

L'Etat va de son côté prendre des mesures pour accélérer l'installation d'antennes de téléphonie mobile, a annoncé M. Philippe.

Six mesures de simplification vont être mises en oeuvre, dont quatre dans le prochain projet de loi Logement.

L'installation d'antennes mobiles serait soumise "à une simple déclaration préalable en lieu et place d'un permis de construire" et les maires pourront "délivrer plus facilement" les autorisations d'urbanisme nécessaires pour installer les antennes.

 
1 commentaire - Zones blanches: Philippe espère boucler les négociations "d'ici Noël"
  • avatar
    ajlbn -

    Services publics: nette amélioration de l'opinion des Français


    Statut : refusé

    Il y a une heure


    Nos gouvernants machiavéliques et leurs serviteurs dociles disent et répètent que les fonctionnaires sont des privilégiés et des fainéants, qu'ils sont trop nombreux! Certains finissent pas y croire, mais constatent bien vite qu'il s'agit de diviser pour régner, et que l'opposition entre salariés du privé et du public n'est qu'un moyen de semer la zizanie! Pendant ce temps, la caste des nantis et dominants peut s'occuper de ses petites affaires!
    S'ajoute le refrain sur le privé qui serait plus compétent pour gérer que le public! Ce qui est paradoxale c'est que ce discours est tenu par des patrons d'entreprises qui sont souvent sous contrat avec l'Etat, leur côté privé n'est pas évident, ils sont sous perfusion! De plus, ceux qui tiennent à ce dogme n'ont surement jamais mis les pieds dans un tribunal de commerce, ni consulté la liste des entreprises qui déposent le bilan dans leur coin. Question compétences, on peut douter. Mais naturellement, ceux qui ferment leur boîte vont accuser les taxes, les impôts, les autres, sans se remettre en question. C'est la mode "uber" tout le monde serait capable de faire n'importe quoi! C'est ça justement: du n'importe quoi!
    Il faut des services, des fonctionnaires, nous payons des impôts, pour un Etat bien maillé, et au service des populations, pas pour la caste des ultra riches, qui a "évadé" 300 milliards selon le Canard, en nous laissant payer à leur place.
    02- censuré -repassé
    La modération n'a aucun motif légitime et sérieux de rejeter mon commentaire qui respecte la charte, lui, n'est pas en majuscule, ne comprend pas d'insultes, de racisme, et qui est sottement factuel, mais hélas contraire à la mode qui trotte chez les tenants du dogme.
    Il sera repassé autant de fois que nécessaire, ici et ailleurs. Cordialement

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]