Privatisations : à qui le tour ?

  • info
  • photos
Chargement en cours
Peugeot et Renault
Peugeot et Renault
Les deux constructeurs ne devraient pas faire immédiatement partie de cette nouvelle vague de privatisation. En revanche, à moyen terme, les deux groupes pourraient ne plus compter l'Etat parmi leurs actionnaires. L'automobile n'est pas considéré comme stratégique par le gouvernement et les deux acteurs sont désormais en très bonne santé.
1/6
Boursier.com

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU