2017, une année en demi-teinte pour les biotechs

2017, une année en demi-teinte pour les biotechs©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 29 décembre 2017 à 11h31

Bilan 2017 assez mitigé pour les valeurs de biotechnologies cotées sur la place parisienne. Alors que le CAC40 s'est adjugé une dizaine de pourcents depuis le 1er janvier et que le CAC Mid & Small s'est octroyé 22% environ, l'indice Next Biotech qui regroupe les 52 biotechs de la Bourse de Paris n'affiche qu'un modeste +8% au compteur. La faute à de nombreux "accidents" qui ont affectés quelques stars du compartiment comme Cerenis Therapeutics (-78%), Adocia (-76%), Innate Pharma (-68%) ou Cellnovo (-57%).

Cerenis Thepeutics a fais les frais de l'échec de son principal candidat médicament CER-001 dans le traitement du syndrome coronarien aigu. Adocia a été puni de son côté suite à la décision d'Eli Lilly de rompre l'accord de développement signé en 2014 sur BC Lispro, une insuline ultra-rapide. Innate Pharma, qui a été bouté hors du SBF 120, a quant à lui pâti des résultats décevants sur Lirilumab. La capitalisation de la société est revenue à moins de 300 ME, à comparer à une trésorerie nette de plus de 200 ME à fin juin.

Parmi les gagnants de l'année, on soulignera la percée d'Abivax (+35%) qui a profité de données positives pour son traitement contre le VIH. Toujours dans les biotechs du SRD, Erytech Pharma affiche un gain d'une trentaine de pourcents malgré l'échec de Graspa en phase IIb dans la LAM. Cette performance est le reflet du succès de la levée de fonds de 144 M$ réalisée cet automne, dans le cadre de son introduction sur le Nasdaq.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU