2CRSI : coup dur ?

2CRSI : coup dur ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 03 mars 2021 à 10h09

2CRSi retombe de près de 8% à 6,35 euros ce mercredi matin en bourse de Paris, alors que selon un article publié hier soir par nextinpact.com, Blade s'est placé en redressement judiciaire et maintient son activité dans l'attente de l'étude d'offres de reprise... "Plusieurs acteurs auraient témoigné un intérêt, ce qui nous semble crédible alors que le service 'Shadow' de Blade est un succès technique et commercial (les difficultés de la société semblent surtout liées à des errements internes)" commente Portzamparc qui poursuit : "L'exposition de 2CRSi est limitée en tant qu'actionnaire de Blade (2 ME investis pour prendre "...

2CRSi retombe de près de 8% à 6,35 euros ce mercredi matin en bourse de Paris, alors que selon un article publié hier soir par nextinpact.com, Blade s'est placé en redressement judiciaire et maintient son activité dans l'attente de l'étude d'offres de reprise... "Plusieurs acteurs auraient témoigné un intérêt, ce qui nous semble crédible alors que le service 'Shadow' de Blade est un succès technique et commercial (les difficultés de la société semblent surtout liées à des errements internes)" commente Portzamparc qui poursuit : "L'exposition de 2CRSi est limitée en tant qu'actionnaire de Blade (2 ME investis pour prendre "...

"La continuité d'exploitation de Blade nous semble le scénario le plus probable et, dans le cas inverse, les contrats prévoient que 2CRSi reste propriétaire des serveurs tant qu'ils n'ont pas fini d'être payés... Leur valeur résiduelle couvre probablement une grande partie de la créance, notamment du fait de la pénurie actuelle de GPU et de la hausse des prix qui en résulte. Précisons également que les difficultés de Blade étaient en partie déjà connues et que notre CA 2021-22 (214 ME à comparer à une guidance de 170-200 ME pour 2020-21) nous semble atteignable sans contribution de ce client" explique encore l'analyste.

"Nous restons donc à 'Acheter' avec un objectif toutefois abaissé de 8,7 à 8,2 euros du fait de l'incertitude créée par cette annonce... Celle-ci nous pousse également à retirer le titre de notre liste 'Convictions'" souligne Portzamparc. À l'issue de ce changement, sa liste 'Convictions' sera composée de : Abivax, Haulotte, Hexaom, Lacroix, Linedata, Reworld Media, Rubis, Vilmorin et Wavestone" conclut l'analyste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.