-35% pour Steinhoff hier, la spirale infernale continue

-35% pour Steinhoff hier, la spirale infernale continue©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 07h35

Le divorce entre les investisseurs et Steinhoff est total en bourse. Le holding sud-africain qui chapeaute plusieurs distributeurs dans le domaine de l'ameublement, dont le Français Conforama, a encore sombré de 35% hier en bourse, pour descendre à 0,301 euro à Francfort à la clôture, ramenant sa capitalisation à 1,27 milliard d'euros, contre 14,2 MdsE un mois plus tôt et 20,6 MdsE il y a un an. La tempête s'est abattue sur l'entreprise après la révélation de malversations comptables de grande ampleur, même si leur teneur exacte n'est pas connue, ce qui contribue à entretenir le climat de défiance du marché.

En plein brouillard

La poursuite de la chute du titre en bourse s'explique par le flou qui règne sur l'avenir de l'entreprise, et l'incroyable incapacité des dirigeants et des organes sociaux à fournir une image claire de la situation. De nouveaux opérationnels ont été mis aux manettes et des firmes d'audit sont à l'oeuvre, mais les ventes restent contraires : Steinhoff n'a pu cacher, avant-hier, que ses banques avaient fermé une partie de ses lignes de crédit. Le marché craint désormais un effet boule-de-neige qui pourrait conduire le numéro deux mondial du meuble jusqu'à la procédure collective.

Dernier épisode en date du feuilleton, la justice néerlandaise (Steinhoff est un groupe germano-sudafricain immatriculé aux Pays-Bas, coté à Johannesburg et à Francfort) a indiqué hier soir qu'elle n'était pas en mesure de se prononcer comme prévu le 22 décembre sur l'ouverture d'une enquête. Sa décision a été reportée au 22 janvier 2018. Si le nom de Conforama est régulièrement cité dans la presse, il convient de rappeler que la situation du holding n'a pas forcément de conséquences immédiates sur la santé financière de la filiale.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU