41,4 ME de trésorerie de Nicox à l'entrée d'un exercice clef

41,4 ME de trésorerie de Nicox à l'entrée d'un exercice clef©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 06 mars 2018 à 07h45

Nicox disposait de 41,4 millions d'euros de trésorerie fin 2017, un exercice charnière puisque le laboratoire a vu deux de ses candidats-médicaments obtenir une autorisation de commercialisation aux Etats-Unis. Zerviate sera lancé par Eyevance Pharma à l'automne prochain, pour la saison des allergies. Le groupe cherche toujours des partenaires hors du marché américain. Vyzulta est vendu par Bausch + Lomb depuis décembre dernier aux Etats-Unis. "Avec les revenus attendus de ces deux produits et notre solide position de trésorerie, nous sommes en mesure d'avancer nos programmes propres, NCX 470 et NCX 4251, en développement clinique", estime le PDG Michele Garufi, qui ajoute que Nicox est en train d'étoffer sa R&D pour accélérer le développement de son portefeuille.

La société va déposer au 3ème trimestre un dossier d'IND auprès de la FDA pour NCX 470 en vue d'une phase II. Elle estime que son candidat destiné à réduire la PIO chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert ou d'hypertension oculaire pourrait être plus efficace que Vyzulta. L'IND en vue d'une phase II pour NCX 4251 (traitement des épisodes aigus de la blépharite) est programmée pour le 1er trimestre 2019. D'autres programmes sont actuellement à l'étude en préclinique.

En ce qui concerne les comptes 2017, ils présentent toujours les caractéristiques d'une société qui n'a pas encore de produits à commercialiser. Le chiffre d'affaires ressort à 2,3 ME et les charges opérationnelles à 20,8 ME. Nicox essuie -8,3 ME de pertes sur les opérations poursuivies (l'impact de la réforme fiscale américaine atténue les pertes, mais n'a pas d'effet sur la trésorerie).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.