AB Science : validation du plan de développement clinique de la molécule AB8939

AB Science : validation du plan de développement clinique de la molécule AB8939©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 09 juillet 2019 à 08h47

AB Science a livré un résumé de la conférence web du 8 juillet 2019, dont les éléments marquants sont la validation du plan de développement clinique de la molécule AB8939 suite à la procédure règlementaire de Scientific Advice, et le rapport de cas positif d'un chien atteint de leucémie
lymphoblastique aigue et traité avec AB8939...

AB8939 est une nouvelle molécule ciblant les microtubules qui se distingue des autres médicaments de cette classe. Il s'agit d'une molécule issue de la synthèse chimique, par opposition aux chimiothérapie qui sont des dérivés de molécules naturelles. Elle n'est pas transportée par la protéine PgP, ce qui lui permet de vaincre le phénomène de multirésistance à l'action des médicaments (ce qui est un problème pour beaucoup de médicaments à base d'anthracycline utilisés dans le cadre d'un traitement standard contre la leucémie myéloïde aiguë).

La molécule AB8939 est d'abord développée dans la leucémie myéloïde aiguë car les cellules cancéreuses prolifèrent rapidement dans cette maladie. AB8939 est 100 fois plus puissant que la doxorubicine (adriamycine), qui est un médicament de référence dans la leucémie myéloïde aiguë. En outre, AB8939 n'est pas dégradé par l'enzyme myéloperoxydase, ce qui est un avantage par rapport aux vinca alcaloïdes (vincristine ou vinblastine).

Concernant la procédure de Scientific Advice de l'EMA, la stratégie consiste à positionner la molécule AB8939 chez les patients présentant une cytogénétique anormale qui les rend réfractaires à une thérapie en première ligne de traitement.

L'EMA a validé dans le cadre d'une procédure de Scientific Advice le design et la méthodologie de l'étude de phase 1/2 à venir. En particulier, l'EMA a validé le fait que toutes les études non-cliniques nécessaires à l'initiation d'études cliniques chez les patients ont été effectuées. L'EMA a également validé la méthodologie de détermination de la dose maximale tolérée, les règles de tolérance et la possibilité, en fonction du taux de réponse complète observé dans l'étude de phase 1, de lancer une étude de phase 2 afin de permettre une possible procédure d'enregistrement accéléré sur la base du taux de réponse complète par comparaison avec un contrôle historique.

La preuve de concept de la molécule AB8939 a été établie chez la souris. Des tumeurs cancéreuses de patients souffrant de leucémie à aiguë agressive à mégacaryoblastes et résistante à la doxorubicine ont été greffées chez des souris. Les données ont montré une réponse complète chez les souris traitées avec la molécule AB8939, par rapport au contrôle. Aucune toxicité apparente n'a été observée durant le traitement.

Un rapport de cas positif de la molécule AB8939 a également été obtenu chez un chien de 12 ans atteint d'une leucémie aiguë lymphoblastique, en échec après plusieurs cycles de traitements classiques (vincristine, L-asparaginase, prednisone) et qui présentait 90% de blast. Le chien a été traité pendant 5 jours consécutifs avec le produit AB8939. A partir du 9ème jour, le chien montrait une amélioration continue de tous les paramètres hématologiques (nombre de globules blancs, neutrophiles, lymphocytes, plaquettes). Après 3 semaines de traitement, le chien était en vie et en bonne condition, avait bon appétit, n'avait pas perdu de poids, ne présentait pas de de fièvre ni d'oedème et marchait sans difficulté...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.