Abivax : chute après l'arrêt de l'étude clinique miR-AGE de phase 2b/3 chez les patients Covid-19

Abivax : chute après l'arrêt de l'étude clinique miR-AGE de phase 2b/3 chez les patients Covid-19
Portefeuille de développement d'Abivax au 30 septembre 2020

Boursier.com, publié le lundi 08 mars 2021 à 09h48

Abivax chute lourdement de plus de 23% à 21,50 euros ce lundi en bourse de Paris, après avoir déclaré mettre fin à l'étude miR-AGE de phase 2b/3 chez les patients Covid-19 à risque élevé, conformément à la recommandation du Data Safety and Monitoring Board (DSMB)... Cette étude est arrêtée en raison d'un manque d'efficacité. L'étude internationale miR-AGE de phase 2b/3 (ABX464-401) avait d'ores et déjà recruté 500 patients Covid-19 à risque élevé, sur les 1.034 prévus et avait été désignée "Priorité Nationale de Recherche" par le gouvernement français en décembre 2020.

Abivax chute lourdement de plus de 23% à 21,50 euros ce lundi en bourse de Paris, après avoir déclaré mettre fin à l'étude miR-AGE de phase 2b/3 chez les patients Covid-19 à risque élevé, conformément à la recommandation du Data Safety and Monitoring Board (DSMB)... Cette étude est arrêtée en raison d'un manque d'efficacité.
L'étude internationale miR-AGE de phase 2b/3 (ABX464-401) avait d'ores et déjà recruté 500 patients Covid-19 à risque élevé, sur les 1.034 prévus et avait été désignée "Priorité Nationale de Recherche" par le gouvernement français en décembre 2020.

"En raison du manque de visibilité sur l'évolution de l'épidémie, nous avions fait le choix de ne pas intégrer le programme COVID-19 à notre objectif de cours (39,40 euros)" précise Portzamparc. "En conséquence, l'arrêt du programme n'a donc pas d'impact sur ce dernier... Dans l'attente de la réunion analystes prévue cet après-midi pour discuter plus en détail de l'impact de l'arrêt du programme, nous maintenons notre objectif de cours mais retirons la société de notre 'Liste Convictions' en raison de l'impact que la nouvelle aura certainement sur l'attractivité du titre à court terme" poursuit l'analyste.

"À l'issue de ce changement, notre liste 'Convictions' sera composée de : Haulotte, Hexaom, Lacroix, Linedata, Reworld Media, Rubis, Vilmorin et Wavestone" conclut Portzamparc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.