Ablynx repousse sèchement l'OPA à 2,6 MdsE de Novo Nordisk

Ablynx repousse sèchement l'OPA à 2,6 MdsE de Novo Nordisk
Des tubes à essai dans le laboratoire de l'Institut de recherche sur le cancer de Sutton

Boursier.com, publié le lundi 08 janvier 2018 à 13h59

Novo Nordisk propose 2,6 milliards d'euros en numéraire pour racheter la société de biotechnologie belge Ablynx, qui pèse actuellement 1,58 MdE en bourse (la cotation a été suspendue). Le laboratoire scandinave a soumis la proposition le 22 décembre au conseil d'administration d'Ablynx, qui refuse à ce stade le dialogue.

La proposition de Novo est précisément formulée à 28 euros par action (vs. 21,20 euros pour l'action Ablynx à la dernière clôture), plus un complément de prix de 2,50 euros sous forme de CVR (certificat de valeur contingente) versable en fonction du franchissement de certains jalons. Ces 30,50 euros représentent la seconde offre soumise à Ablynx, précise le laboratoire, avec une amélioration de 14% sur le prix initialement évoqué (26,75 euros). Jusqu'à présent, les tentatives de dialogue ont échoué, ce qui explique la décision du groupe de rendre son offre publique. Ablynx a repoussé une première fois la seconde offre le 23 décembre et a réitéré son opposition le 5 janvier. Novo exhorte toujours l'entreprise belge à s'assoir à la table des négociations, sans quoi une offre hostile semble envisageable.

La cotation des actions Ablynx est suspendue sur Euronext Bruxelles aujourd'hui. Pour le bureau d'études Jefferies, qui a été prompt à dégainer un commentaire ce matin, Novo risque d'avoir à proposer davantage pour emporter la décision. L'analyste valorise pour sa part le dossier 29 euros par action sur la base actuelle, et 36 euros en intégrant un scénario de long terme, qui serait proche de celui envisagé par le prétendant avec les CVR. Jefferies n'exclut pas des surenchères d'autres laboratoires.

Aucun intérêt de se vendre à ce prix, pour le conseil

Le conseil d'administration d'Ablynx a unanimement repoussé la première proposition, puis la seconde, a fait savoir Ablynx dans un communiqué diffusé à la mi-journée. Le CEO du laboratoire, le docteur Edwin Moses, explique que le conseil ne voit pas d'intérêt à céder le contrôle des actifs sans une pleine reconnaissance de la valeur détenue par les actionnaires, et estime que le CVR, un instrument complexe, ne constitue pas une base de négociations acceptable. Ablynx a embauché JP Morgan comme conseiller financier pour faire valoir ses intérêts, tout en mandatant Goodwin Procter et Eubelius comme conseils juridiques. Nous sommes persuadés que la réalisation de notre plan stratégique créera bien plus de valeur pour les actionnaires d'Ablynx que la proposition de Novo Nordisk, conclut Moses.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.