Accélération de la contraction de l'activité dans le secteur privé français en janvier

Accélération de la contraction de l'activité dans le secteur privé français en janvier©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 09h20

Les dernières données PMI Flash mettent en évidence une accélération de la contraction de l'activité française en janvier qui résulte en partie de l'application de mesures de couvre-feu plus strictes, le gouvernement cherchant à endiguer la propagation de la deuxième vague de Covid-19. L'Indice Flash Composite ressort ainsi à 47,0 (49,5 en décembre et 49 de consensus), sur un plus bas de deux mois. L'Indice Flash de l'activité de services atteint 46,5 (49,1 en décembre) alors que l'Indice PMI Flash de l'Industrie manufacturière se redresse à 51,5 (51,1 en décembre), au plus haut depuis six mois.

Les dernières données PMI Flash mettent en évidence une accélération de la contraction de l'activité française en janvier qui résulte en partie de l'application de mesures de couvre-feu plus strictes, le gouvernement cherchant à endiguer la propagation de la deuxième vague de Covid-19. L'Indice Flash Composite ressort ainsi à 47,0 (49,5 en décembre et 49 de consensus), sur un plus bas de deux mois. L'Indice Flash de l'activité de services atteint 46,5 (49,1 en décembre) alors que l'Indice PMI Flash de l'Industrie manufacturière se redresse à 51,5 (51,1 en décembre), au plus haut depuis six mois.

Eliot Kerr, économiste à IHS Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête: "les restrictions liées à la lutte contre le Covid19 ont, comme en décembre, entraîné une baisse de l'activité du secteur privé français au premier mois de l'année 2021. Les dernières données PMI ont toutefois mis en évidence une tendance très positive, à savoir un retour à la croissance de l'emploi. Ces créations de postes témoignent d'un certain degré de confiance quant à une reprise économique au deuxième semestre 2021, l'optimisme croissant des entreprises se manifestant également dans l'indice des perspectives d'activité qui ne s'est que légèrement replié par rapport au pic de onze mois atteint en décembre. Si ces deux tendances permettent d'espérer un retour à la croissance de l'activité dans les prochains mois, la rapidité et l'ampleur de la reprise dépendront de la mise en oeuvre des campagnes de vaccination".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.