Accord entre Bruxelles et Londres sur le Brexit

Accord entre Bruxelles et Londres sur le Brexit

Londres Grande Bretagne

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 10h02

L'Europe et le Royaume-Uni sont parvenus à s'entendre, après une nuit de négociations. Tôt ce matin, la Commission européenne a fait savoir qu'elle recommande au Conseil européen de conclure que des progrès suffisants ont été accomplis au cours de la première phase des négociations au titre de l'article 50 avec le Royaume-Uni. Concrètement, cela signifie que la seconde phase des discussions peut démarrer.

L'évaluation de la Commission repose sur un rapport conjoint établi par les négociateurs de la Commission et du gouvernement du Royaume-Uni, que la Première ministre britannique, Mme Theresa May, a entériné aujourd'hui lors d'une réunion avec le président M. Jean-Claude Juncker, indique Bruxelles dans un communiqué. Les progrès ont été jugés suffisants concernant trois sujets principaux, les droits des citoyens, le dialogue sur l'Irlande et l'Irlande du Nord et le règlement financier. Notamment, les citoyens de l'Union vivant au Royaume-Uni et les citoyens britanniques installés dans l'UE27 conserveront les mêmes droits une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'Union. La Commission a aussi fait en sorte que les éventuelles procédures administratives soient peu coûteuses et simples pour les citoyens de l'Union au Royaume-Uni. En ce qui concerne l'accord financier, le Royaume-Uni a consenti à ce que les engagements pris par l'UE28 soient honorés par les 28 États membres, c'est-à-dire y compris par le Royaume-Uni. Pour ce qui est de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, le Royaume-Uni reconnaît la singularité de l'île d'Irlande et a pris des engagements importants pour éviter la mise en place d'une frontière physique.

Juncker s'est dit satisfait de l'accord jugé équilibré. Si le Conseil européen considère que des progrès suffisants ont été accomplis, les négociateurs de la Commission européenne et du gouvernement du Royaume-Uni commenceront à rédiger l'accord de retrait prévu à l'article 50 du traité sur l'Union européenne, sur la base du rapport conjoint et de l'issue des négociations sur les autres aspects du retrait.

J-477 jours

Entendez-moi bien : nous avons encore beaucoup de travail à abattre, a souligné Juncker lors de l'allocution prononcée ce matin. Le rapport conjoint n'est pas l'accord de retrait, a-t-il ajouté, et de nombreuses étapes restent à franchir. Le rapport doit encore être repris par les négociateurs, puis soumis au Conseil et aux parlements britannique et européen. Il y a 543 jours, le peuple britannique a décidé de quitter l'Union européenne. Il y a 249 jours, le Royaume-Uni a notifié formellement son intention de quitter l'Union européenne. Et dans 477 jours, c'est ce que fera le Royaume-Uni, a poursuivi le président de l'Union, qui restera à jamais attristé de cette issue mais qui rappelle que le pays restera un ami et un allié. Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, a indiqué ce matin qu'une version définitive de l'accord de retrait devra être disponible d'ici octobre 2018.

 
1 commentaire - Accord entre Bruxelles et Londres sur le Brexit
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    Les Républicains : Bertrand estime qu'"il aurait pu gagner" face à Wauquiez
    Statut : refusé
    Il y a 17 minutes
    le 08 12 2017 à 10 16


    Moi j'aime bien M. Bertrand tant son expression donne le fond de sa pensée. Sa coiffure soyeuse, à elle seule, donne le sens de ses idées : fuyant. Identique à son sourire béat que semble supporter difficilement, malgré tous leurs efforts, les doubles et triples mentons qui vont pourtant rechercher le renfort de la base du cou.
    Il est toujours brillant dans ses déclarations comme peut l'être la trace laissée par une limace quand elle se fait sa salade. Il a ce comportement typique du cloporte habitué à vivre en sous sol quand il pratique ses rituels francs de maçons en construisant son domaine de vie autour de ses propres crottes. Ses neurones miroir fondent donc par mimétisme un environnement glauque, cafardeux, sordide, suintant et dégoulinant de suffisance.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]