Acheter-Louer : une "tentative de prise de contrôle non sollicitée et inamicale"

Acheter-Louer : une "tentative de prise de contrôle non sollicitée et inamicale"©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 30 novembre 2020 à 08h47

Par communiqué de presse du 13 novembre, Acheter-Louer avait informé le marché de la cessation de négociations avec une société du secteur des FinTechs, estimant que les conditions de leur poursuite n'étaient plus réunies. Le 13 novembre, Acheter-Louer a informé le marché du franchissement du seuil de 9% du capital et des droits de vote de la société par un groupe d'investisseurs agissant de concert, dont la société Yeeld.

Par acte délivré le 26 novembre 2020, les demandeurs ont assigné Acheter-Louer à comparaitre devant le Président du Tribunal de Commerce d'Evry pour une audience en référé d'heure à heure le 30 novembre 2020 à 11 heures. Les demandeurs entendent obtenir la désignation d'un mandataire ad hoc en vue de convoquer une assemblée générale mixte des actionnaires et représenter les défaillants pour statuer, d'une part, sur les résolutions de l'assemblée générale extraordinaire initialement convoquée le 15 décembre 2020 mais ajournée le 18 novembre 2020 par le Directoire, et d'autre part sur des résolutions à titre ordinaire et extraordinaire pour lesquelles les demandeurs ont réclamé une inscription à l'ordre du jour de cette assemblée.

Les demandeurs réclament en particulier une modification de la gouvernance de la société et une augmentation de certains plafonds de délégations financières pour le Directoire ou le Conseil d'administration en cas de changement de mode de gouvernance. Le texte des résolutions dont les demandeurs avaient réclamé l'inscription à l'ordre du jour de l'assemblée convoquée le 15 décembre 2020 puis ajournée est disponible sur le site internet d'Acheter-Louer.fr. La société "s'oppose fermement à ces demandes de Yeeld SAS qu'elle considère contraires à l'intérêt social et à celui de ses actionnaires".

Le Directoire estime que Yeeld SAS et les concertistes regroupés autour de son Président, Monsieur Abdel-Rahman Nagib Beydoun, "ne poursuivent que leurs intérêts personnels dans le cadre d'une initiative purement et exclusivement spéculative". Acheter-Louer "prendra toutes les actions utiles pour s'opposer à cette tentative de prise de contrôle non sollicitée et inamicale". La société ne manquera pas de tenir ses actionnaires informés des suites de cette procédure.

Le Directoire de la société a décidé de mettre un terme aux négociations en vue d'une éventuelle acquisition de la société Yeeld SAS en raison des conditions proposées et en particulier de la valorisation de cette société qui a été revendiquée par ses actionnaires et de l'absence de synergies évidentes entre les deux sociétés.

Le Directoire "estime que les projets d'uberisation du métier d'Acheter-Louer.fr imaginés par Yeeld SAS ne manqueront pas d'avoir un impact préjudiciable sur les clients actuels de la société et des conséquences négatives sur son activité". Le Directoire entend donc informer parfaitement ses actionnaires et le marché sur les éventuelles conséquences financières et autres que pourraient avoir l'opération rejetée en termes de valeur actionnariale si elle était réalisée.

En conséquence, lors d'une réunion du 27 novembre 2020, le Directoire a décidé de nommer le Cabinet Didier Kling Expertise & Conseil représenté par Messieurs Didier Kling et Thierry Guérineau en qualité d'experts avec notamment les missions suivantes :
- mettre en oeuvre une évaluation multicritères des actions émises par Yeeld SAS ;
- analyser les éventuelles synergies opérationnelles, financières et fiscales liées à un rapprochement entre Acheter-Louer et Yeeld ;
- établir un projet de rapport sur la valorisation des titres de Yeeld SAS.

Le rapport du Cabinet Kling Expertise & Conseil sera mis à la disposition des actionnaires d'Acheter-Louer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.