Actia : nette dégradation de la profitabilité annuelle

Actia : nette dégradation de la profitabilité annuelle©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 18h19

Malgré l'embellie constatée au deuxième semestre, les indicateurs financiers d'Actia Group ont parqué le pas en 2017. Si le chiffre d'affaires progresse de 1% à 436,1 ME en 2017, l'Ebitda chute de près de 30% à 29,6 ME, soit une marge de 6,8% (-3 points). Le résultat opérationnel recule de 24,9% pour revenir à 19,8 ME, soit une rentabilité en baisse de 1,6 point, à 4,5%.

L'écart avec 2016 provient principalement des frais exceptionnels de transports encourus pour faire face aux difficultés d'approvisionnement et honorer les commandes. Les charges de personnels sont, quant à elles, restées contenues, avec une hausse de 3,5%, pour des effectifs qui sont passés de 3.268 au 31/12/2016 à 3.459 à fin 2017 (+5,8%).

Le bénéfice net, qui inclut un résultat financier de -9 ME lié à la baisse du dollar, plonge de 60,5% pour atteindre 8,2 ME. Un dividende de 0,12 euro sera proposé à l'AG.

Commentant cette publication, Actia précise qu'après un 1er semestre aux résultats marqués par les difficultés d'approvisionnement en batteries, le groupe a pu sécuriser ses achats à partir de fin juillet, et a retrouvé, au 2ème semestre, un niveau de marge opérationnelle en ligne avec celui atteint l'an passé, à 6,2%.

Au 31 décembre 2017, l'endettement net est de 112,1 ME, contre 94,6 ME un an avant, avec un gearing de 87,9%, à comparer à 75,6% fin 2016. La hausse est notamment liée au programme d'investissement pour la modernisation et/ou l'agrandissement des sites, tout en saisissant également l'opportunité de devenir propriétaire par rapport à certaines infrastructures.

Pour 2018, Actia se donne pour objectif une croissance modérée avec une profitabilité retrouvée.

La division Automotive poursuivra le remplacement (près de 10% de son chiffre d'affaires) du contrat historique par le développement de nouveaux contrats dans des segments de marché diversifiés (géographique et métiers), avec pour effet de réduire son exposition aux risques commerciaux. Par ailleurs, le renforcement des partenariats avec Alstom et Airbus confirme les bonnes perspectives du Groupe dans le Ferroviaire et l'Aéronautique. Enfin, la division Télécommunications est en ordre de marche pour enregistrer dès cette année une forte croissance.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.