Actualité chargée pour Renault et Carlos Ghosn

Actualité chargée pour Renault et Carlos Ghosn
Carlos Ghosn PDG de Renault Nissan

Boursier.com, publié le vendredi 15 juin 2018 à 08h54

Actualité chargé pour Renault et son PDG Carlos Ghosn. Avant l'Assemblée générale du constructeur prévue ce vendredi après-midi, le dirigeant a fait le tour des médias pour évoquer son avenir et celui de son groupe.

Alors que beaucoup s'interrogent sur l'avenir de l'alliance Renault/Nissan/Mitsubishi, l'emblématique patron explique au 'Figaro' s'être "engagé sur l'objectif, qui est la pérennité de l'Alliance. Il me revient de proposer le moyen. La fusion, c'est un moyen possible, une solution parmi toutes celles qu'il faut examiner, et je le fais sans a priori. La fusion n'est pas un repoussoir pour moi. Mais ce n'est pas non plus une évidence parce que ce n'est pas un gage automatique de pérennité". Carlos Ghosn précise qu'il proposera le schéma final avant la fin de son mandat, "et même plutôt au début".

Sur un autre sujet, le PDG affirme être attaché au marché iranien alors que la sortie de l'accord sur le nucléaire des Etats-Unis risque de contraindre le constructeur à partir du pays. "Chez Renault, nous voulons maintenir la relation de long terme que nous avons avec l'Iran, nous souhaitons continuer de travailler avec ce marché. Mais, dans cette situation exceptionnelle, nous devons préserver les intérêts de Renault. Nous examinons ce qui peut être possible de faire, les mesures d'exception qui pourraient être accordées par les États-Unis".

Enfin, dans un entretien accordé à 'BFM Business', Carlos Ghosn estime que les vues de Trump sur les importations automobiles américaines sont "inquiétantes", mais que cette tendance protectionniste ne durera pas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.