ADL Partner anticipe une baisse de rentabilité au 1er semestre et coupe le dividende

ADL Partner anticipe une baisse de rentabilité au 1er semestre et coupe le dividende©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 29 mars 2020 à 19h14

Le chiffre d'affaires consolidé de ADL Partner s'établit à 138,6 millions d'euros en 2019, en croissance de +11% par rapport à 2018, tandis que le volume d'affaires brut s'établit à 287,8 ME, en hausse de +4,2%.

Le résultat opérationnel s'élève à 7,7 ME en retrait de -45% par rapport à 2018. Cette évolution est marquée, en sens négatif, par un accroissement des investissements commerciaux en ADL, ainsi que par une provision pour restructuration liée aux mesures de recentrage des activités de services presse pour un montant 2,8 ME. Ces éléments ne sont que partiellement compensés, en sens positif, par la réduction continue de la perte de la filiale ADLP Assurances, le doublement du résultat de la filiale espagnole et la contribution positive de la société Converteo.

Sans tenir compte des charges non récurrentes de restructuration des activités France Abonnements, le résultat opérationnel ajusté ressortirait à 10,5 ME, soit un taux de marge opérationnelle de 7,6%, contre 11,1% en 2018. Après pris en compte d'une charge d'impôt en diminution (2,2 ME), le résultat net consolidé part du groupe ressort à 5,2 ME, soit un taux de marge nette de 3,8%, (7,4% en 2018 et 3,4% en 2017).

Structure financière

Les capitaux propres consolidés au 31 décembre 2019 s'établissent à 22,7 ME, en progression de 1,4 ME par rapport au 31 décembre 2018, tenant compte du résultat consolidé de l'exercice (+5,2 ME), et de la distribution du dividende ordinaire au titre de l'exercice 2018 (-4,0 ME).

La trésorerie nette du groupe ressort à 29 ME au 31 décembre 2019 (34,7 ME au 31 décembre 2018). Cette évolution reflète notamment l'intensité des investissements dans les activités ADL et assurances, ainsi que le rachat de la participation minoritaire dans Leoo en décembre 2019. La dette financière s'élève à 6,8 ME (9,5 ME au 31 décembre 2018). Elle est principalement constituée de l'engagement de rachat de la participation minoritaire dans Converteo.

L'actif net réévalué (part du groupe), calculé sur la base des capitaux propres et de la valeur du portefeuille d'abonnements à durée libre actifs, progresse de +3,7% pour s'établir à 128,6 ME au 31 décembre 2019, soit 32,4 euros par action, hors auto-détention. Il ne comprend pas le portefeuille des contrats d'assurances.

Perspectives

Dans un contexte d'épidémie de Covid-19, le Groupe ADLPartner donne la priorité à la santé de ses équipes, ses clients et ses partenaires, avec la mise en oeuvre depuis le 13 mars 2020 d'un Plan de Continuité des Affaires (PCA), centré sur le télétravail de la majorité de ses collaborateurs, la sécurisation de ses infrastructures techniques et la gestion optimisée de son cash-flow.

A court terme, le Groupe anticipe une baisse de son chiffre d'affaires et de sa rentabilité au 1er semestre 2020 en raison de l'impact matériel de l'épidémie sur ses activités, avec notamment le moindre rendement des campagnes de prospections en cours et le report de certains budgets. Le Groupe considère toutefois que le PCA en place et la gestion rigoureuse des coûts de fonctionnement permettront de traverser favorablement la situation actuelle en préservant la santé de ses collaborateurs, la solidité de ses équilibres financiers et le potentiel de ses activités économiques.
Dans cette perspective, le Groupe poursuit ses investissements commerciaux afin de renforcer les portefeuilles générateurs de revenus récurrents de son offre ADL et de sa filiale ADLP Assurances, tout en arrêtant ses activités sous marque France Abonnements au premier semestre 2020.

Parallèlement, dans ses activités de marketing services, le Groupe continue de mener une stratégie axée sur l'innovation marketing par la data. Cette stratégie est portée par la poursuite de la croissance externe, comme l'illustre le rachat des actifs de la société Ividence en février 2020. Dans un environnement en pleine évolution, le Groupe est particulièrement attentif aux opportunités d'acquisitions dans des domaines complémentaires et à fort potentiel. Le Groupe dispose de solides moyens financiers pour soutenir ses ambitions.

Pas de dividende pour le moment

Compte tenu des incertitudes liées à la crise actuelle liée à la pandémie du coronavirus, le directoire proposera à l'Assemblée générale des actionnaires du 12 juin de ne pas verser de dividendes au titre de l'exercice 2019 "afin de préserver les capacités de financement du Groupe si la crise venait à durer".

Le directoire se réserve la possibilité de convoquer à titre exceptionnel au cours du 3e trimestre 2020 une Assemblée générale qui pourrait décider du versement d'un dividende exceptionnel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.