Adocia étend ses développements cliniques à l'obésité

Adocia étend ses développements cliniques à l'obésité©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 mai 2021 à 07h23

Adocia, la société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides annonce aujourd'hui avoir déposé trois familles de brevets pour le traitement de maladies métabolique dont l'obésité, mais également le NASH (Stéato-Hépatite Non Alcoolique), le diabète de type 2 et les maladies neuro-dégénératives.

Adocia, la société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides annonce aujourd'hui avoir déposé trois familles de brevets pour le traitement de maladies métabolique dont l'obésité, mais également le NASH (Stéato-Hépatite Non Alcoolique), le diabète de type 2 et les maladies neuro-dégénératives.

Ces brevets portent sur des combinaisons d'hormones à courte durée d'action administrées au moyen d'une pompe. Les premiers résultats précliniques obtenus sur souris obèses avec une combinaison glucagon-exenatide (BioChaperone GluExe) montrent une perte de poids de 25% contre 15% pour l'exenatide seul après 14 jours de traitement. Une seconde combinaison pramlintide-exenatide (PramExe) actuellement à l'étude présente également des propriétés prometteuses. Les pompes utilisées pour l'administration de ces produits sont les pompes commercialisées pour les traitements à l'insuline et en particulier les patch-pompes plus simples, ergonomiques et adaptées à cet usage. Le patient peut ajuster la dose maximale qu'il est en mesure de tolérer et ainsi optimiser la balance bénéfice/risque.

"Nous voulons établir un nouveau paradigme thérapeutique pour les maladies chroniques telle que l'obésité en offrant au patient la possibilité de mieux contrôler son traitement", explique Gérard Soula, Président Directeur Général d'Adocia. "Notre vision est celle d'un patient qui maîtrise sa maladie. Le patient peut moduler la dose en temps réel à l'aide des pompes modernes et des objets connectés permettant une meilleure adhérence au long cours du traitement. C'est le sens de l'histoire, la médecine personnalisée et l'autonomisation du patient."

Adocia propose une approche thérapeutique innovante en administrant des hormones à courte durée d'action au moyen d'une pompe, offrant ainsi au patient la possibilité d'ajuster facilement et rapidement la dose administrée. Cela contraste avec l'approche actuelle qui est de rechercher à allonger la durée d'action des hormones pour proposer des injections hebdomadaires. Un des inconvénients des hormones à longue durée d'action est l'impossibilité de suspendre les effets secondaires - en particulier les effets gastro-intestinaux - qui peuvent parfois durer plusieurs jours après l'administration. Des études pharmaco-épidémiologiques sur l'utilisation des formes hebdomadaires de GLP-1 utilisés dans le traitement du diabète de type 2 montrent en effet que 48% des patient arrêtent leur traitement au bout d'un an, et 73.2% ont arrêté après 2 ans.

Les intérêts de l'administration en pompe des hormones à courte durée d'action sont multiples :
-Le patient peut augmenter progressivement la dose tel que recommandé lors de l'instauration de ces traitements hormonaux
-L'infusion continue permet de maintenir un effet sur la perte de poids sans provoquer de pics de concentration pouvant causer des effets secondaires
-Le patient peut arrêter l'administration de son traitement en appuyant sur un simple bouton ; les effets indésirables s'atténuant rapidement du fait de la courte durée d'action des hormones associées. Le patient pourra aisément réactiver son traitement dès lors que ces effets se seront estompés
-L'activation ou désactivation de l'infusion par simple pression d'un bouton confère également au patient la possibilité d'un "day-off" ; liberté d'interrompre momentanément son traitement lors d'évènements professionnels ou personnels, améliorant ainsi sa qualité de vie
-Enfin, l'administration en pompe ouvre de nombreuses perspectives d'optimisation à l'aide d'algorithmes qui pourraient optimiser dose et fréquence de l'infusion.

"Nos connaissances acquises sur les hormones du diabète et le potentiel offert par les pompes à insuline nous ont conduits à étendre leur application dans le traitement d'autres maladies chroniques" commente Olivier Soula, Directeur Général Délégué et Directeur 'R&D' d'Adocia. "Notre prochain objectif est d'établir la "preuve-de-concept" de la bonne tolérance et de l'efficacité de l'administration en pompe de PramExe chez les patients souffrant d'obésité".

PramExe est une co-formulation à ratio fixe d'un analogue de l'amyline (pramlintide) et d'un agoniste du récepteur du GLP-1 (exenatide). Pramlintide et exenatide sont deux hormones commercialisées dans le traitement du diabète et dont les effets sur la satiété et la perte de poids sont déjà documentés. L'innovation d'Adocia réside dans l'association des effets amaigrissants de ces deux molécules administrées au moyen d'une pompe. La combinaison PramExe d'Adocia est prête à être testée chez l'homme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.