ADP : le chiffre d'affaires consolidé recule de 52,7% à 1.669 ME sur 9 mois

ADP : le chiffre d'affaires consolidé recule de 52,7% à 1.669 ME sur 9 mois©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 octobre 2020 à 07h55

Le trafic du groupe ADP sur les 9 premiers mois de l'année 2020 s'inscrit en baisse de 61,8% à 72,3 millions de passagers par rapport à la même période en 2019 (hors trafic d'Istanbul Atatürk et hors trafic des aéroports de GMR en 2019)
Le trafic de Paris Aéroport (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly) est de -66,3% à 27,8 millions de passagers sur les 9 premiers mois de l'année 2020 par rapport à la même période en 2019.

Le Chiffre d'affaires consolidé ressort ainsi en baisse de 52,7% à 1.669 millions d'euros sur les 9 premiers mois de 2020 par rapport à la même période en 2019 du fait de l'impact de la crise liée à l'épidémie de CoVid-19 sur le trafic.

Structure financière solide et liquidité renforcée

Le Groupe ADP disposait d'une trésorerie s'élevant à 3,6 milliards d'euros au 30 septembre 2020, dont 730 millions d'euros au niveau de TAV Airports.
Compte tenu de sa trésorerie disponible, le groupe n'anticipe pas de difficultés de trésorerie à court terme. Par ailleurs, compte tenu de sa notation de crédit long terme (A perspective négative par l'agence Standard and Poor's depuis le 25 mars 2020) et sa confiance dans la solidité et l'adaptabilité de son modèle financier, le Groupe ADP n'anticipe pas de difficulté particulière de financement à moyen ou à long terme.

Tendances pour le groupe

A ce jour, l'hypothèse de trafic à Paris Aéroport est revue à la baisse d'environ -63% à une fourchette comprise entre -65% et -70% pour l'année 2020 par rapport à 2019. Par ailleurs, le groupe confirme que le trafic de Paris Aéroport pourrait revenir au niveau atteint en 2019 à la fin de la période comprise entre 2024 et 2027.
Dans ces conditions, l'impact sur le chiffre d'affaires consolidé du groupe en 2020 serait d'environ -2,3 à -2,6 milliards d'euros.

Le Groupe ADP rappelle par ailleurs qu'il a engagé un important plan d'optimisation opérationnel et financier avec un objectif de réduction des charges courantes du groupe pour l'année 2020 d'environ 550 ME au total : cet objectif est revu à la hausse à une fourchette comprise entre 650 ME et 700 ME au total.

Concernant l'endettement financier, le Groupe ADP confirme l'objectif6 d'un ratio dette nette / EBITDA de l'ordre de 6x à 7x d'ici fin 2022.

Augustin de Romanet, Président-directeur général d'Aéroports de Paris - Groupe ADP, a déclaré : "Au cours des 9 premiers mois de l'année 2020, le trafic du groupe a baissé de 61,8 %, avec un total de 72,3 millions de passagers, et celui de Paris Aéroport de 66,3%, avec 27,8 millions de passagers. La crise liée à l'épidémie de CoVid-19 continue d'affecter le secteur aéronautique et de peser sur la reprise du trafic aérien. La recrudescence de l'épidémie en France et en Europe nous amène à revoir à la baisse nos hypothèses de trafic pour Paris Aéroport en 2020 de -63% à une fourchette de -65% à -70% par rapport à 2019. Notre prévision pour le chiffre d'affaires consolidé pour l'année 2020 est en conséquence située dans une fourchette de -2,3 à -2,6 milliards d'euros par rapport à 2019. Le Groupe ADP continue à mettre en oeuvre son plan d'optimisation opérationnel et financier avec un objectif accentué de réduction des charges courantes pour l'année 2020 de l'ordre de 650 à 700 ME au total contre 550 ME précédemment, en recherchant notamment une adaptation de l'ouverture des infrastructures prenant en compte le niveau et la nature du trafic.
Le Groupe ADP conserve une trésorerie solide lui assurant un niveau de liquidité suffisant. Dans un contexte très perturbé, marqué par la poursuite des incertitudes sanitaires, le Groupe ADP reste mobilisé pour maintenir son équilibre opérationnel et financier et adapter son modèle économique et social afin de permettre à l'entreprise de renouer avec une croissance rentable et durable."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.