ADP : stratégie confortée

ADP : stratégie confortée
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le vendredi 21 février 2020 à 14h13

Le Groupe ADP progresse de 0,2% à 166,80 euros ce vendredi après avoir annoncé un accord portant sur le rachat d'une participation de 49% de GMR Airports, groupe aéroportuaire indien de premier plan qui dispose d'un portefeuille d'actifs comportant sept aéroports dans trois pays (Inde, Philippines et Grèce) ainsi qu'une filiale de management de projets (GADL).
Trois des sept aéroports sont opérés par GMR Airports : il s'agit des aéroports internationaux de Delhi et Hyderabad en Inde (consolidés par intégration globale dans les comptes de GMR Airports) et de l'aéroport de Mactan Cebu aux Philippines (consolidé par mise en équivalence dans les comptes de GMR Airports). Ils ont accueilli 102 millions de passagers en 2019 soit une hausse de 8,4%. Les quatre autres aéroports qui ont accueilli 22 millions de passagers en 2019, sont soit en cours de développement (Goa, Heraklion) soit gagnés aux enchères (Nagpur, Boghapuram). Ils seront exploités par GMR Airports une fois les travaux terminés. Lors de l'exercice fiscal 2019, conclu le 31 mars 2019, GMR Airports a enregistré un chiffre d'affaires global de 715 millions d'euros et un EBITDA de 205 millions d'euros.

L'opération se déroulera en deux étapes : Une première étape sera réalisée dans les prochains jours pour une participation de 24,99%. La seconde étape, pour 24,01%, est soumise à certaines conditions règlementaires, notamment l'obtention des autorisations administratives habituelles dans ce type de projet en particulier de la part de la Reserve Bank of India. Elle se conclura dans les prochains mois.
A l'issue de cette opération, GMR Airports sera détenue conjointement avec GMR Infrastructure Limited (GIL), entité cotée du Groupe GMR, qui conservera 51% et le contrôle de la société. ADP bénéficiera de droits de gouvernance très étendus.

TRI porteur

Le prix d'acquisition des 49% a été fixé à 107,8 milliards d'INR (soit environ 1,36 milliard d'euros). Le taux de rentabilité interne (TRI) prévisionnel en roupie indienne est supérieur à 10%. Le Groupe ADP prévoit de comptabiliser GMR Airports par mise en équivalence... La politique de distribution de dividende du Groupe ADP d'au moins 60% du résultat net part du groupe pour les exercices 2019 et 2020 est confirmée. Il est anticipé que cette opération aura un impact limité sur le bénéfice par action des 5 prochaines années puis soit fortement relutive après 2025.
Sur le moyen et long terme, cette opération contribuera fortement à la croissance du retour sur capitaux employés du groupe.

Il est prévu que le Groupe ADP dispose de droits étendus incluant la présence au conseil d'administration de GMR Airports du même nombre de membres que GMR Infrastructure Limited. Groupe ADP disposera également de la possibilité de nommer des positions clés prédéterminées au sein de GMR Airports.

Stratégie en place

Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de développement international du groupe exposée lors de la journée investisseurs du 5 avril 2019. Cette dernière se fonde notamment sur l'acquisition de 'clusters' dans des régions à l'économie et au trafic aérien dynamiques. L'acquisition sera financée par la trésorerie d'Aéroports de Paris et, le cas échéant, par recours à l'emprunt.

L'opération financière s'accompagne de la conclusion d'un partenariat industriel stratégique avec GMR sur le développement des activités aéronautiques, les commerces, les services informatiques, l'hospitalité, l'innovation et l'ingénierie. Cette opération prépare également la croissance future du Groupe ADP tant avec les actifs existants, par la croissance de trafic attendue, l'horizon long terme de leurs concessions et les importantes réserves de capacité dont ils disposent, que pour les opérations de développement à venir. Avec trois plateformes de développement de premier plan - Groupe ADP, TAV Airports et GMR Airports -, "cette opération conduit à créer le premier réseau mondial d'aéroports", souligne ADP.

Les brokers sont globalement en accord pour souligner la cohérence de la démarche. La Deutsche Bank qui reste à l'achat sur le dossier a cependant ajusté son cours cible de 205 à 200 euros. RBC Capital est à 'surperformer' sur la valeur en visant là encore un cours de 200 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.