Advicenne : la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la société s'élevaient à 17,8 ME fin juin

Advicenne : la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la société s'élevaient à 17,8 ME fin juin©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 25 septembre 2020 à 07h14

Le Conseil d'administration d'Advicenne s'est réuni le 24 septembre 2020, sous la présidence de David Horn Solomon, et a arrêté les états financiers consolidés semestriels au 30 juin 2020. Les travaux d'audit ont été effectués par les Commissaires aux Comptes qui, après revue limitée, n'ont pas identifié d'anomalie comptable ou de présentation.

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2020 s'élève à 1,1 ME, soit une hausse de 44,8% par rapport au 1er semestre 2019. Les ventes enregistrées proviennent essentiellement de Likozam et de Levidcen, deux produits sous licence pour le traitement de l'épilepsie, et d'ADV7103 commercialisé sous un statut d'ATU de cohorte en France depuis mars 2020.

Les charges opérationnelles, ainsi que leur augmentation par rapport au 1er semestre 2019, sont principalement imputables aux investissements réalisés dans le cadre des essais cliniques de phase III d'ADV7103, dans l'ATRd aux États-Unis et dans la cystinurie en Europe, ainsi qu'aux préparatifs du lancement commercial d'ADV7103 en Europe. Leur croissance est due, à hauteur de 7%, à des charges non récurrentes.
Le Résultat opérationnel ressort au 30/06 à -7.715 KE et le Résultat Net à -7.696 KE.

A la fin juin, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la société s'élevaient à 17,8 ME, contre 16,6 ME au 31 décembre 2019. Ce niveau de trésorerie tient compte du versement de la première tranche d'un montant de 7,5 ME de l'emprunt accordé à Advicenne par la BEI (sur un montant global de 20 ME).

Avec les moyens de financement sur lesquels elle dispose de visibilité, la société a une capacité financière jusqu'au 4ème trimestre 2021.

Au premier semestre 2020, les flux de trésorerie provenant des opérations ont été négatifs de 5,7 ME, en raison de la perte d'exploitation, partiellement compensés par un impact positif du fonds de roulement.
Le flux de trésorerie lié aux investissements est principalement relatif à l'investissement dans une ligne automatisée pour le conditionnement primaire du produit ADV7103.
Les flux issus des activités de financement ont connu une variation positive de 7,4 ME, en raison du tirage d'une première tranche de 7,5 ME dans le cadre de son accord de financement de 20 ME avec la Banque Européenne d'Investissement.

Le Docteur André Ulmann, Directeur Général d'Advicenne, déclare : "Durant ce premier semestre 2020, Advicenne a poursuivi la préparation de la prochaine phase de son développement, à savoir la mise sur le marché de son produit phare ADV7103 en Europe dans sa première indication, l'ATRd, prévue pour début 2021. Nous avons également pu, malgré les difficultés sanitaires, mettre en place les premiers jalons de notre organisation aux Etats Unis, et y créer une filiale. Nous produisons aujourd'hui les premiers comptes consolidés de l'histoire d'Advicenne. Sur la base de mon expérience clinique et règlementaire, j'ai demandé aux équipes de tirer parti de l'interruption imposée par la crise sanitaire, pour revoir en profondeur notre protocole d'étude américain dans l'ATRd et notre protocole d'étude européen dans la cystinurie, afin de proposer aux autorités américaine et européenne des protocoles simplifiés. Ces simplifications nous permettraient de faciliter le recrutement et plus généralement une mise en oeuvre plus rapide, limitant ainsi le retard pris par ces projets du fait de la crise sanitaire.
Qui plus est nous envisageons d'étendre l'indication cible aux États-Unis, de l'ATR distale à l'ATR génétique. Ceci élargirait sur ce territoire la population concernée.
Nous visons ainsi l'obtention d'une AMM dans la cystinurie en Europe et dans l'ATR aux États-Unis au second semestre 2022.
J'ai pu à cette occasion pleinement apprécier le grand professionnalisme et l'engagement des équipes d'Advicenne en France et aux Etats-Unis."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.