AdVini : une année 2020 "suspendue à l'impact du Covid-19"

AdVini : une année 2020 "suspendue à l'impact du Covid-19"©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 avril 2020 à 17h52

AdVini a vu son activité progresser de +9,5 ME (+3,7% dont +2,7% à périmètre et change constant) sur l'année 2019, avec un chiffre d'affaires de 266,6 ME. L'Export poursuit sa croissance (+6,4%) malgré le ralentissement du marché chinois, en particulier sur les vins de Bordeaux, et la mise en place d'une taxe de 25% par les USA depuis octobre 2019. L'Amérique du Nord, portée par le Canada, et l'Europe du Nord restent sur une dynamique soutenue avec des croissances respectives de +20% et +8%.
La France affiche une activité en hausse de +2,3% grâce à la reconquête de parts de marchés sur les produits de services dans un univers de la Grande Distribution pourtant en net retrait. Le secteur Traditionnel Français, impacté depuis fin 2018 par des mouvements sociaux exceptionnellement longs, recule de -3,3%, notamment sur le segment des Café-Hôtel-Restaurants.

Les vins d'origine Afrique du Sud poursuivent leur développement avec une progression supérieure à 20%.

La marge brute remonte à 37,4% et progresse en valeur de 4,4 ME grâce à un effet volume lié aux produits de service et à un effet relutif des marques Maisons de Vins et Châteaux. L'EBITDA affiche un nouveau pic à 19,2 ME (+3,1 ME) soit une marge d'EBITDA à 7,2% contre 6,3% en 2018, grâce à la progression de tous les bassins de production à l'étranger et en France à l'exception du Bordelais. Le cash flow généré par l'activité s'élève à 45 ME, soit une progression de 29 ME. Cette amélioration significative de la génération de cash s'explique par la mise en place d'un contrat d'affacturage et par la politique de 'Cash Focus' lancée en 2018.

La dette nette est de 144,5 ME, soit une baisse de 26,2 ME vs. décembre 2018. Le ratio de levier, dette nette sur EBITDA, s'établit à 7,5 contre 10,6 l'année précédente.
Le gearing poursuit sa décroissance à 137% à fin décembre 2019, soit -28 points vs. 2018.

Il sera proposé lors de la prochaine Assemblée Générale de ne pas verser de dividende compte tenu du contexte économique actuel.

L'année 2020 est en effet "suspendue à l'impact du Covid-19", qui à ce jour a stoppé tous les marchés sélectifs tels que la restauration, l'hôtellerie et le Travel Retail dans le monde entier, mais permet une poursuite de l'activité sur le mass market. Cette crise majeure, conjoncturelle, poussera probablement la filière vin Française à accélérer sa mutation et la concentration de ses acteurs, estime AdVini.

Dans ce cadre, AdVini dispose de fondamentaux solides : mutualisation des risques avec une présence dans de nombreux bassins de production, commercialisation dans 108 pays et sur tous types de réseaux de distribution, reconnaissance internationale de la qualité de ses vins, professionnalisme de ses équipes, et agilité de son organisation. "Ces fondamentaux lui permettront, outre une adaptation rapide à une année 2020 exceptionnelle, de poursuivre tous ses projets de développement et sa croissance dès 2021", conclut le groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.