Aérien : la hausse du pétrole commence à se faire sentir

Aérien : la hausse du pétrole commence à se faire sentir©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 juin 2018 à 10h08

La hausse du pétrole commence à se faire sentir dans le secteur aérien. Quelques jours après que l'IATA eut revu à la baisse ses estimations de profits pour l'ensemble de l'industrie cette année, Delta Air Lines est, après American Airlines, une des premières grandes compagnies à réduire ses objectifs en mettant en cause l'augmentation des prix du carburant. Le partenaire d'Air France KLM estime ainsi que son bénéfice par action ne dépassera pas 1,75$ au deuxième trimestre contre une précédente prévision d'au moins 2$.

Delta a précisé que les prix du carburant ont augmenté d'environ 50% au cours des 12 derniers mois. De quoi peser sur les profits même si la compagnie aérienne s'attend à une croissance de son chiffre d'affaires de 4 à 5% par rapport à l'année précédente. Les prix du carburant ont crû d'environ 12% depuis le début du trimestre, et il faut généralement de six mois à un an pour voir les tarifs rattraper ce mouvement, a souligné le transporteur.

Delta n'a pour le moment pas remis en cause ses plans de croissance mais le management a indiqué qu'il déciderait le mois prochain s'il réduit ses capacités cet automne, période où la demande diminue sensiblement. La compagnie aérienne basée à Atlanta a pour le moment confirmé que ses capacités n'augmenteraient pas de plus de 4% ce trimestre.

"Bien que nous ayons vu un peu d'abattement ces deux dernières semaines, il est clair que nous devrons nous ajuster à un prix proche des 75$ par rapport à un niveau de 60/64$", a déclaré Paul Jacobson, directeur financier de Delta, lors d'une conférence organisée par Deutsche Bank AG. "Nous sommes en train de déterminer la meilleure façon de répondre à cet environnement difficile", a ajouté le dirigeant, selon des propos repris par Bloomberg.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.