Aérien : perte historique pour Cathay Pacific

Aérien : perte historique pour Cathay Pacific©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 12 août 2020 à 14h55

Cathay Pacific a souffert sur la première partie de l'année. C'est le moins que l'on puisse dire. Comme la grande majorité des compagnies aériennes de la planète, le transporteur asiatique a été plombé par la propagation de la pandémie de Covid-19. Un événement qui est venu s'ajouter à des mois de troubles politiques dans l'ex-colonie britannique... Résultat, sur les six premiers mois de 2020, la compagnie basée à Hong-Kong a essuyé une perte nette record de près de 10 milliards de dollars HK (1,1 milliard d'euros) pour des revenus divisés par près de deux à 27,67 Mds$HK. Le trafic passagers a fondu de trois quarts avec moins de 4,4 millions de personnes transportées. L'activité cargo a ainsi généré davantage de revenus que les opérations passagers sur la période.

"Malgré un début prometteur en janvier, avec des signes encourageants d'une reprise de la demande de passagers suite aux troubles sociaux qui ont eu un impact sur la deuxième moitié de 2019, les six premiers mois de 2020 ont été les plus difficiles que le groupe Cathay Pacific ait eu à affronter en plus de 70 ans d'existence. L'impact du COVID19 sur les activités du groupe et sur l'économie mondiale est sans précédent. La crise sanitaire mondiale a décimé le secteur du voyage et l'avenir reste très incertain, la plupart des analystes suggérant qu'il faudra des années pour retrouver les niveaux d'avant la crise", explique le groupe.

Et les perspectives ne sont guère réjouissantes pour une entreprise qui a bénéficié d'un plan de sauvetage de 39 Mds$HK en juin dernier, auquel a pris part le gouvernement de Hong Kong via un investissement de 27,3 Mds$HK. "D'ici le quatrième trimestre 2020, la direction de Cathay Pacific recommandera au Conseil d'administration la taille et la forme optimales du groupe Cathay Pacific pour répondre aux besoins de Hong Kong en matière de transport aérien tout en assumant ses responsabilités envers ses actionnaires. Cela impliquera inévitablement une rationalisation des futures capacités prévues par rapport aux plans d'avant-crise, en tenant compte des perspectives du marché et de la structure des coûts à ce moment-là".

L'éclaircie pour Cathay est venue d'une information du 'Global Times'. Sur Twitter, le quotidien chinois a indiqué que l'aéroport de Hong Kong pourrait bientôt reprendre ses vols de transfert vers la Chine continentale. Une nouvelle qui pourrait offrir un peu d'air frais à Cathay qui, contrairement à la plupart des autres grands transporteurs internationaux, n'a pas de marché intérieur sur lequel s'appuyer en cette période de fermeture des frontières.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.