Aérien : SAS va supprimer 5.000 emplois

Aérien : SAS va supprimer 5.000 emplois
Deux B737 de SAS sur le tarmac...

Boursier.com, publié le mardi 28 avril 2020 à 11h10

Les temps sont durs pour toutes les compagnies aériennes du monde mais particulièrement pour les transporteurs nordiques ces derniers jours. Après que Norwegian Air Shuttle eut annoncé la semaine passée avoir placé quatre de ses filiales sous la protection de la loi sur les faillites, disant qu'il était incapable de payer les salaires alors que toute sa flotte est clouée au sol, SAS indique ce matin qu'il va supprimer jusqu'à 5.000 emplois, soit environ 40% de ses effectifs.

La compagnie basée à Stockholm a déclaré qu'elle procéderait à des licenciements le plus rapidement possible car les employés ont un préavis moyen de six mois et la société doit se préparer à ce qui pourrait être des années de faible demande. "C'est un message douloureux à donner", déclare Rickard Gustafson, directeur général de SAS, dans un entretien téléphonique accordé à 'Bloomberg'. "Nous sommes prêts à changer de cap si la demande revient plus rapidement et à annuler certaines des réductions annoncées".

"Etant donné les restrictions actuelles, SAS s'attend à une activité limitée durant l'importante saison d'été. De plus, cela prendra sûrement des années avant que la demande ne retrouve son niveau d'avant la crise du Covid-19", précise le groupe scandinave. SAS répartira les suppressions de postes entre ses trois pays d'origine, avec environ 1.900 personnes touchées en Suède, 1.700 au Danemark et 1.300 en Norvège.

Alors que les autres grandes compagnies européennes ont pour le moment limité leurs décisions sur l'emploi à du chômage partiel, ces annonces ne sont sans doute qu'un prélude à ce qui attend le secteur au cours des prochains mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.