Aéronautique : deux grosses opérations de M&A

Aéronautique : deux grosses opérations de M&A
A U.S. Air Force version of the F-35 Lightning II flies at Naval Air Station Fort Worth Joint Reserve Base, Texas, in this April 20, 2010.

Boursier.com, publié le lundi 21 décembre 2020 à 08h55

Trêve des confiseurs ou pas, le mouvement de consolidation se poursuit dans l'industrie aéronautique. Lockheed Martin a annoncé au cours du week-end le rachat du fabricant américain de moteurs de fusée Aerojet Rocketdyne Holdings pour une valeur d'entreprise de 4,4 milliards de dollars. Avec cette opération, le numéro un mondial de la Défense signe la plus grosse acquisition depuis l'arrivée à sa tête de Jim Taiclet en juin dernier. Lockheed offre 56 dollars par action Aerojet Rocketdyne, soit une prime de 33% par rapport au cours de clôture de vendredi. Le prix d'achat sera réduit à 51 dollars par action après le paiement d'un dividende spécial de 5$.

"L'acquisition d'Aerojet Rocketdyne permettra de préserver et de renforcer un élément essentiel de la base industrielle de la défense nationale et de réduire les coûts pour nos clients et le contribuable américain", a souligné le dirigeant. La transaction, qui sera examinée de près par les autorités de la concurrence étant donné la position de leader de la société dans le secteur de la Défense, devrait être conclue au cours du second semestre 2021.

Au Royaume-Uni cette fois, Blackstone devrait reprendre Signature Aviation (ex BBA Aviation) dans le cadre d'un accord qui valoriserait l'entreprise britannique plus de 3 milliards de livres sterling. Le géant du capital-investissement a offert 5,17$ par titre pour convaincre la direction de sa cible, qui avait auparavant refusé 5 propositions. Selon la réglementation britannique, Blackstone a jusqu'au 14 janvier pour faire une offre ferme. L'entreprise britannique spécialisée dans l'assistance au sol des jets privés a précisé avoir repoussé une offre de Global Infrastructure Partners.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.