Air France : après Joon, la marque HOP ! supprimée ?

Air France : après Joon, la marque HOP ! supprimée ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 30 janvier 2019 à 21h45

Le nouveau patron d'Air France-KLM, Benjamin Smith, entend poursuivre la simplification du portefeuille de marques de la compagnie française, en capitalisant sur la marque Air France. Après la marque Joon, dont la disparition prochaine a été confirmée ce mois-ci, ce serait au tour de la marque HOP !, la filiale court-courrier d'Air France, d'être supprimée.

Selon des informations publiées mercredi par le site de 'latribune.fr', sur un diaporama présenté lors d'un comité d'entreprise de HOP !, mais aussi au conseil d'administration d'Air France, HOP ! n'était plus mentionnée comme telle, mais avec la formule : "Air France XXX". Cette formulation "ne laisse pas la place au doute quant à l'avenir de la marque HOP qui va donc revenir sous l'ombrelle de la marque "Air France suivie de quelque chose", selon le site 'information économique.

Restructuration et changement de nom en vue

La disparition de HOP ! ne serait qu'une demi-surprise, Ben Smith ayant souvent affirmé qu'il n'aimait pas cette marque, dans la mesure où elle apportait de la confusion pour les passagers long-courriers d'Air France qui, après leur correspondance à Roissy-Charles de Gaulle, voyagent sur une compagnie d'une marque différente.

Selon des sources proches du comité d'entreprise de HOP !, citées par 'latribune.fr', la compagnie pourrait se concentrer à l'avenir sur deux bases opérationnelles, Roissy-Charles de Gaulle et Orly, ce qui poserait la question des bases et des 400 pilotes de Nantes, Lyon et Strasbourg. Il poserait également la question des lignes transversales (province-province). Celle-ci pourraient être assurées à l'avenir par Transavia France, la filiale low-cost moyen-courrier d'Air France.

La multiplicité des marques a "affaibli la marque Air France"

La problématique de HOP ! (qui vient pourtant d'annoncer une nouvelle offre tarifaire) est semblable à celle de Joon, qui n'a jamais su trouver son identité propre auprès de la clientèle. "Malgré les impacts incontestablement positifs de Joon, notamment le travail remarquable des équipes Joon qui ont lancé et fait vivre la compagnie, la marque a dès le début été difficilement comprise par les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs" avait déclaré Air France le 10 janvier dans un communiqué.

"La multiplicité des marques a créé de la complexité et a malheureusement affaibli la puissance de la marque Air France" avait elle ajouté. D'ici au mois de juillet prochain, Joon et ses salariés seront intégrés au sein d'Air France, que Ben Smith souhaite transformer en une compagnie aérienne haut de gamme.

Priorité à l'amélioration des marges

Auditionné au Sénat le 16 janvier dernier, le directeur général d'Air France-KLM a indiqué que sa priorité pour 2019 était l'amélioration des marges de la compagnie française, même si la compétitivité d'Air France dépend de son environnement économique, dont la fiscalité et les charges sociales dans l'Hexagone.

Ben Smith a également affirmé que les clients d'Air France étaient régulièrement confrontés à une expérience négative à l'aéroport de Paris Roissy-CDG concernant les contrôles de police et d'autres difficultés de transit, alors que l'aéroport de Schipol aux Pays-Bas n'a pas de tels problèmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.