Air France KLM : Bruxelles autorise la recapitalisation d'Air France

Air France KLM : Bruxelles autorise la recapitalisation d'Air France©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 06 avril 2021 à 08h17

Bruxelles et Bercy ont enfin trouvé un compromis au sujet de la recapitalisation d'Air France. Après des mois de négociations, la Commission européenne a approuvé le projet de la France d'accorder jusqu'à 4 milliards d'euros pour la recapitalisation d'Air France, à travers sa holding. La mesure a été autorisée en vertu de l'encadrement temporaire des aides d'État.

Bruxelles et Bercy ont enfin trouvé un compromis au sujet de la recapitalisation d'Air France. Après des mois de négociations, la Commission européenne a approuvé le projet de la France d'accorder jusqu'à 4 milliards d'euros pour la recapitalisation d'Air France, à travers sa holding. La mesure a été autorisée en vertu de l'encadrement temporaire des aides d'État.

Dans le détail, la recapitalisation par la France, qui fait partie de la première étape du plan de recapitalisation du groupe Air France KLM, prévoit la conversion du prêt d'État de 3 milliards d'euros déjà accordé par l'Etat en un instrument de capital hybride ; et une injection de capital par l'État, par la souscription de nouvelles actions dans le cadre d'une augmentation du capital social ouverte aux actionnaires existants et au marché, dans la limite d'un milliard d'euros en fonction de l'ampleur de cette opération.

La Commission est parvenue à la conclusion que la mesure de recapitalisation aidera à gérer l'incidence économique de la pandémie de COVID-19 en France: la mesure vise à rétablir la position dans le bilan et les liquidités d'Air France et de sa holding face aux circonstances exceptionnelles causées par la pandémie de COVID-19, tout en maintenant les garde-fous nécessaires pour limiter les distorsions de concurrence. Elle est nécessaire, appropriée et proportionnée pour remédier à une perturbation grave de l'économie d'un État membre, souligne le régulateur.

En contrepartie de cette aide, la compagnie nationale s'est engagée à mettre à disposition de compagnies concurrentes 18 créneaux horaires par jour à l'aéroport de Paris Orly.

Mme Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence, a déclaré: "la France contribuera à hauteur de 4 milliards d'euros au renforcement des fonds propres d'Air France et aidera la compagnie aérienne à faire face aux difficultés financières résultant de la pandémie de COVID-19. Dans le même temps, le soutien public sera assorti de conditions, visant notamment à assurer une rémunération suffisante à l'État français, ainsi que de nouvelles mesures destinées à limiter les distorsions de la concurrence".

Si le ciel semble donc se dégager du côté français, La Haye doit encore trouver un accord avec la Commission européenne pour la prochaine recapitalisation de KLM.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.