Air France-KLM dans l'impasse, le titre s'effondre

Air France-KLM dans l'impasse, le titre s'effondre©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 07 mai 2018 à 10h21

Coup de tonnerre ce lundi sur le marché parisien où le titre Air France-KLM s'effondre de près de plus de 13% pour revenir vers les 7 euros, un niveau inédit depuis plus d'un an. L'action est logiquement chahutée après que le PDG du groupe, Jean-Marc Janaillac, a annoncé son intention de remettre sa démission. Le dirigeant, qui avait mis son poste dans la balance, tire les conséquences du camouflet infligé par les salariés d'Air France lors de la consultation sur l'accord pluriannuel proposé le 16 avril, dont il est à l'origine et dont les résultats ont été dévoilés vendredi après bourse.

A cette occasion, le personnel de la compagnie a rejeté majoritairement, à 55% (pour une participation de 80%), le projet d'accord salarial proposé par le management, qui passait par une augmentation de 7% sur quatre ans, dont un rattrapage de 2% en 2018. De quoi placer Air France dans une situation inextricable, malgré l'essoufflement de la grève constaté la semaine dernière.

La crise profonde que traverse Air France sur le plan social et l'incertitude managériale qui s'ouvre poussent en tout cas de nombreux analystes à revoir leur copie sur Air France-KLM en ce début de semaine. C'est notamment le cas d'Oddo BHF qui a dégradé le titre à "alléger" ce matin en abaissant le curseur à 7,20 euros. MainFirst n'est pas en reste : le broker, qui était à "neutre" jusqu'ici en visant 10 euros, est passé à "sous-performance" en sabrant son objectif à 6 euros. Avec ces mouvements, l'objectif du consensus pour Air France-KLM n'est plus que de 11,45 euros contre près de 14 euros trois mois plus tôt, tandis qu'une majorité d'analystes est à "conserver" sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.