Air France KLM dispose de sérieux atouts selon Ben Smith

Air France KLM dispose de sérieux atouts selon Ben Smith©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 08h43

Ben Smith se veut optimiste. Si la date du retour du trafic au niveau pré-crise reste très incertaine, le patron d'Air France KLM estime que son groupe a toutes les cartes en main pour sortir mieux armé de la crise actuelle que British Airways et Lufthansa. Dans un entretien accordé au 'Figaro', le dirigeant explique s'attendre à une forte reprise du trafic "dès que les pays de l'espace Schengen auront rouvert leur espace aérien". A l'image de la situation en Chine et aux Etats-Unis, l'ancien DG d'Air Canada table ainsi sur une vive progression de l'activité à mesure que la campagne de vaccination progresse et que les frontières rouvrent.

Ben Smith se veut optimiste. Si la date du retour du trafic au niveau pré-crise reste très incertaine, le patron d'Air France KLM estime que son groupe a toutes les cartes en main pour sortir mieux armé de la crise actuelle que British Airways et Lufthansa. Dans un entretien accordé au 'Figaro', le dirigeant explique s'attendre à une forte reprise du trafic "dès que les pays de l'espace Schengen auront rouvert leur espace aérien". A l'image de la situation en Chine et aux Etats-Unis, l'ancien DG d'Air Canada table ainsi sur une vive progression de l'activité à mesure que la campagne de vaccination progresse et que les frontières rouvrent.

Dans ce contexte de reprise, Air France pourra notamment s'appuyer sur ses solides positions vers l'Outre-Mer mais aussi sur son "partenaire le plus puissant en Amérique du Nord, Delta Airlines, et des positions fortes en Afrique". Sans oublier, la flexibilité de sa flotte long-courrier qui lui permet d'adapter les cabines en fonction de la demande. AF peut également compter sur le développement de Transavia en France.

"Grâce à notre accord avec les pilotes, Transavia va désormais opérer de nombreux vols domestiques avec des coûts unitaires équivalents à ceux d'Easyjet, et notre programme de fidélité s'appliquera à ces vols. Nos concurrents auront beaucoup de mal à faire mieux". "La Navette sur Nice, Toulouse et Marseille depuis Orly continuera d'être assurée par Air France et sera simplifiée", précise le dirigeant.

Quant à une éventuelle consolidation du marché, Ben Smith estime que les bouleversements attendus dans les prochains mois ne se traduiront par nécessairement par des opérations de fusions-acquisitions. Il voit en revanche une baisse de l'activité pour certaines compagnies avec l'abandon de certaines liaisons (Norwegian n'opère plus sur l'axe transatlantique), une faillite pour d'autres (XL) et moins de moyens de fausser la concurrence pour les compagnies du Golfe avec le retrait de leurs très gros porteurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.