Air France-KLM : La Haye porte sa participation à 14%

Air France-KLM : La Haye porte sa participation à 14%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 février 2019 à 21h53

Le gouvernement néerlandais a poursuivi mercredi sa montée au capital d'Air France-KLM, dévoilée 24 heures plus tôt. La Haye a ainsi annoncé avoir achevé son opération de rachat de parts d'Air-France KLM et en détenir désormais 14%, presque autant que le gouvernement français (14,3%).

"L'Etat néerlandais a pris une participation de 14% dans Air France-KLM", a ainsi annoncé mercredi soir le gouvernement néerlandais dans un communiqué, précisant que "l'opération de rachat de parts d'Air-France-KLM est achevée".

Mardi, La Haye avait révélé avoir acquis une participation de 12,68% du capital de la compagnie aérienne franco-néerlandaise afin de défendre ses intérêts. En réaction, l'action AF-KLM a plongé mercredi de 11,7% à la Bourse de Paris.

Emmanuel Macron demande à La Haye de clarifier ses intentions

Du côté français, où l'on souligne ne pas avoir été informé des intentions de l'Etat néerlandais, Emmanuel Macron a demandé à La Haye de "clarifier ses intentions dans cette affaire... Ce qui importe, c'est que l'intérêt de la société soit préservé, que le droit des sociétés soit respecté et qu'en aucun cas des débats de politique intérieure ne soient importés autour de la table du conseil d'administration", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse commune à Paris avec la chancelière allemande, Angela Merkel.

De son côté, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a indiqué dès mardi soir "prendre acte de cette prise de participation du gouvernement néerlandais, qui s'est faite sans information du conseil d'administration ni du gouvernement français".

"Je réaffirme mon soutien à la stratégie de l'entreprise et de son management. Il est essentiel de respecter les principes de bonne gouvernance et qu'Air France-KLM soit géré dans l'esprit de son intérêt social sans interférence étatique nationale", a ajouté le ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.