Air France KLM : la restructuration de Hop! à l'ordre du jour

Air France KLM : la restructuration de Hop! à l'ordre du jour©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 décembre 2020 à 10h29

Air France KLM rebondit de près de 6% à 4,8 euros après avoir perdu plus de 4% hier sur des craintes relatives à l'évolution de la pandémie de coronavirus. L'actualité autour de la compagnie nationale est marquée par la fin des discussions chez Hop!, dont le plan social doit déboucher sur la suppression d'environ 1.000 emplois avec l'objectif d'éviter des licenciements contraints. Selon les informations du 'Figaro', un comité social et économique a lieu aujourd'hui et demain pour préciser les modalités du plan.

Air France KLM rebondit de près de 6% à 4,8 euros après avoir perdu plus de 4% hier sur des craintes relatives à l'évolution de la pandémie de coronavirus. L'actualité autour de la compagnie nationale est marquée par la fin des discussions chez Hop!, dont le plan social doit déboucher sur la suppression d'environ 1.000 emplois avec l'objectif d'éviter des licenciements contraints. Selon les informations du 'Figaro', un comité social et économique a lieu aujourd'hui et demain pour préciser les modalités du plan.

Sur les 317 postes de pilotes supprimés, entre 180 et 200 transferts vers Air France sur la base du volontariat seraient proposés mais "les pilotes doivent réussir un examen, leur ancienneté n'est pas reprise et ils redémarrent en bas de l'échelle". Chez les stewards et hôtesses, 200 emplois sur 286 postes appelés à disparaître chez Hop! seraient également transférés chez la maison-mère sur la base de volontariat. Là encore, le personnel serait repris sans son ancienneté "et avec une affectation à des postes de débutants avec le salaire ad hoc". Enfin, alors que 404 postes seraient supprimés au sein du personnel au sol, Hop! s'engagerait "à proposer autant de reclassements chez Air France. À salaire équivalent et avec la reprise de l'ancienneté". Mais à condition, pour la plupart, de déménager à Roissy...

Un ensemble de dispositions qui ne devraient guère satisfaire les représentants du personnel... Selon le quotidien, le plan pourrait d'ailleurs être "attaqué en justice par des pilotes ou des hôtesses en colère de se voir proposer un reclassement dans le groupe avec une baisse de salaire". 

Confrontée, comme ses pairs, à une crise sans précédent, Air France-KLM compte supprimer 7.580 emplois au total d'ici fin 2022 au sein d'Air France et de sa filiale régionale HOP. La restructuration de la compagnie passe par une réorganisation complète du réseau domestique, source récurrente de pertes depuis de longues années. Le développement de Transavia doit notamment permettre à AF de renouer avec la profitabilité sur son réseau interne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.